• Robin et Jenita Ramlagan périssent dans un accident à Mare d’Albert | Ronny Ramlagan : «Li bien difisil pou aksepte lamor mo frer ek mo belser»
  • Street Dancer 3D : Born to dance
  • Cela fait neuf ans que son épouse Michaela a été assassinée | John McAreavey : «Pourquoi devrais-je cesser de me battre pour la justice ?»
  • 20 ans après la mort de l’ex-Mr Mauritius par balles | La mère de Rajen Sabapathee : «Je n’arrive toujours pas à faire mon deuil»
  • Cyclone : au rythme de l’imprévisible Diane…
  • Nouvelle souche du coronavirus : les Mauriciens en Chine à l’heure des précautions
  • On s’était dit rendez-vous dans quatre ans !
  • À qui la faute ?
  • FA Cup- 4e tour : du beau monde à la fête ce soir
  • Horoscope Chinois 2020 - signe du Rat

Le Buzz

À qui la faute ?

S’il y a bien des films qui ne cartonnent pas au box-office en ce moment, ce sont ceux proposés par Manchester United, avec des scénarios qui ne convainquent pas, à chaque sortie dans les salles. À qui la faute ?

 

Ole Gunnar Solskjær peut-être ? Depuis qu’il a été enrôlé par les Red Devils durant la saison 2018-2019, avant de prolonger son contrat jusqu’en 2022, son rôle d’entraîneur est fortement critiqué. D’autant plus après les deux derniers flops de la bande mancunienne : d’abord à Anfield, battue par 2 buts à 0 par Liverpool, puis à domicile, face à Burnley (0-2). L’ex-Baby-Faced Assassin vit-il ses derniers jours à Old Trafford ?

 

Pourtant, c’est ce même Solskjær qui a remporté les deux premiers titres de champion de Norvège de Molde FK en tant qu’entraîneur, en 2011 et 2012, et une coupe nationale l’année suivante – on lui doit néanmoins la relégation de Cardiff en 2014. C’est aussi ce même Ole Gunnar Solskjær qui a décroché une Ligue des champions, six titres de champion d’Angleterre, deux Coupes d’Angleterre et une Coupe de la Ligue (2006) en tant que joueur de Manchester United, sous l’ère Ferguson.

 

Ah, sir Alex Ferguson ? Et s’il était à blâmer pour les échecs des démons rouges ? En poussant pour que le board du club prenne Solskjær, a-t-il opté pour le bon Manager ? «Il (sir Alex Ferguson) a opté pour un ami plutôt qu’un homme qualifié pour ce travail», estime l’auteur d’un texte publié sur football365.com. Et ce n’est pas tout : «Après avoir poussé ses joueurs à la limite de leurs capacités, en prenant en compte l’âge des meilleurs d’entre eux, la baisse de forme était inévitable.» Est-il donc temps pour Fergie de se retirer complètement du comité décisionnaire ?

 

Et si c’était plutôt la faute à Ed Woodward ? «Je pense qu’il est là que pour l’argent.» C’est l’avis d’un petit fan de United dont l’interview a été partagée sur Facebook. D’autres vidéos montrent des fans remontés dans les gradins contre le vice-président exécutif de Manchester United. «Ed Woodward, you’re gonna die !» Ouch, ça fait mal ! Pourquoi tant de haine envers l’Américain ? Son recrutement foireux y est pour beaucoup, sans compter tous les grands joueurs qu’il a ratés pour trois fois rien… Par incompétence, estiment de nombreux fans !

 

La preuve ? Le club aurait dépensé environ 850 millions de livres durant les six/sept années qui ont suivi le départ de sir Alex Ferguson et se retrouve pourtant à 30 points du leader du championnat, Liverpool. Depuis 2013, ils ont fini dans le Top 4 à seulement deux reprises. «Ed Woodward doit être renvoyé par les propriétaires de Manchester United», selon Gary Neville, ancien joueur de l’équipe. Et des milliers de supporters à travers le monde partagent le même avis !

 

Et les joueurs ? Sont-ils les fautifs ? Où est le sens d’appartenance qui faisait les beaux jours de United à l’époque des Beckham, Sheringham, Ferdinand, Cole et Scholes ? Où sont passés les magnifiques arrêts de De Gea ? Et Harry Maguire, les 80 millions de livres dépensés pour le faire intégrer le club ne se traduisent pas du tout par de belles performances sur le terrain. Alors que ce même Maguire motivait les troupes lors des différentes sorties de l’équipe d’Angleterre durant la Coupe du Monde en 2018. N’y a-t-il pas un joueur charismatique, à l’image de Peter Schmeichel, qui n’hésitait pas à quitter les buts pour aller marquer à l’opposé du terrain, comme contre le Rotor Volograd avec Manchester United lors de la Coupe UEFA en 1995 ? Peut-être qu’il manque un aboyeur comme Roy Keane pour remettre de l’ordre dans les vestiaires et encadrer les jeunes !

 

Au final, à qui la faute ?

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.