• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Musée de Port-Louis : Le pays des émerveillés

De belles sorties familiales pour découvrir plein de choses sur les animaux d’ici et d’ailleurs.

Après plus de deux années de rénovation, le musée d’Histoire naturelle, situé à Port-Louis, accueille de nouveau le public. Nous y sommes entrés, nous avons vu et croisé des petits et des grands totalement émerveillés.

Après avoir fermé ses portes en janvier 2017 pour d’importants travaux de rénovation, au coût total de Rs 13 millions, le musée d’Histoire naturelle de Port-Louis a rouvert ses portes au public le mercredi 14 août. Le samedi 17 août, en y allant, nous y avons croisé une sympathique famille, les Sulyman de Vacoas. Papa Mehdi, maman Shamima et les deux petits : Sufyaan, 10 ans, et Hisham, 6 ans, sont, de toute évidence, impatients de démarrer la visite et leur excitation est contagieuse !

 

Les Sulyman s’engouffrent avec nous dans le tout nouveau bâtiment rénové. Les premiers pas de la visite commencent par la découverte des oiseaux et de leurs œufs. Puis, ô surprise : «Regardez, il y a un cerf et un cabri !» s’exclament Sufyann et Hisham. Les petits accourent vers la salle suivante.

 

Des sons océaniques nous y accueillent. Les parents calment les enfants, excités devant les marlins et requins. «On attendait beaucoup ce moment. Sufyann est fasciné par la science, les fossiles et les animaux. Je pense que le public doit s’y intéresser aussi, il y a beaucoup à apprendre, surtout la jeune génération», confie Mehdi. Pas le temps d’en dire plus, le petit est déjà devant un cachalot. «C’est un peu comme une baleine», lui dit son père. Voilà le petit qui s’approche cette fois d’une grosse tortue, de dauphins et du fascinant dugong, un drôle de mammifère. Puis, avec son frère, ils écarquillent des yeux devant la collection de coquillages.

 

Plus loin, le mot Insectarium est écrit en grand. Brrr, des frissons nous traversent l’échine quand nous découvrons les mantes religieuses et autres phasmes. De l’univers du plus petit, nous ne sommes pas très loin des majestueuses cornes de buffles et d’antilopes. Sufyaan ne tarde pas à s’arrêter dans la salle qui le fascine : celle des fossiles. Son père lui parle alors du procédé des fossilisation, pendant que nous découvrons un petit coin quiz bien sympa. Si vous voulez savoir ce que mange un dauphin, alors, c’est vers ce coin-là qu’il faudra se diriger !

 

Puis, place à la dernière partie de la visite : la dodo gallery ! Au programme : squelette d’oiseaux disparus, diffusion de l’extrait d’un documentaire de la BBC sur notre cher oiseau (avec en plus, David Attenborough comme narrateur), sans oublier des galeries, des peintures et des illustrations, entre autres.

 

C’est là que l’on tombe sur un curieux petit homme qui n’a d’yeux que pour son dodo : Nahush, 5 ans. Ce dernier a fait tout le chemin depuis Pamplemousses avec sa maman Natasha pour venir voir son oiseau préféré, qu’il surnomme Tilélélé. Et, voilà que le petit enfant fait un gros bisou à la vitre derrière laquelle se trouve une reconstitution de l’animal. Ah, ce dodo, il est juste topo ! Et  à côté, les Sulyman s’arrêtent devant le squelette complet de notre oiseau, tout près duquel on peut voir le solitaire de Rodrigues et la poule rouge d’ici. Des squelettes majestueux qui nous font voyager dans le temps, à l’image de cet endroit où il fait bon s’immerger.

 

Des objets historiques sont encore entassés en attendant d’etre mis en valeur.Mais il y en a assez ici pour permettre aux visiteurs de passer des heures à apprendre, à contempler, à rêver et à s’émerveiller. On y va ? On y va !

 


 

Bon à savoir

• Les salles sont climatisées.
• L’entrée est gratuite.
• Il y a une petite boutique juste après l’entrée pour s’acheter des cadeaux souvenirs mais aussi pour se procurer des livres. Entre autres, nous y retrouvons des livres sur les oiseaux et des BD Tikoulou..
• Diverses installations sont prévues par la suite, dont une animation autour du dodo en réalité virtuelle et des expositions en septembre et novembre...

Les horaires

• Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 16h
• Mercredi : 11h à 16h
• Samedi : 9h à midi