• PTr : quand le leadership de Navin Ramgoolam fait débat
  • Triple décès dans un accident | Varsha : «Je n’arrive pas à croire que trois membres de ma famille soient morts»
  • Bibi Nessant Madaree, victime d’un «hit and run» fatal à Phoenix | Ali : «Je lance un appel à témoin pour retrouver le motard qui a tué ma mère»
  • Bulletins retrouvés et contestations : La confusion s’intensifie
  • La somme des doutes…
  • Dr Sleep : Ewan McGregor a le «Shining»
  • Hippisme 34e journée | Opera Royal : message reçu 5 sur 5 !
  • Marjaavaan : Bad boy in love
  • Duke of York Cup | White River : l’épilogue
  • Au Casela : A l’épreuve de l’e-bike safari

Accident fatal : Un homme de 33 ans, succombe à ses blessures après une collision

Ce jeune homme de 33 ans est la 57e victime des accidents de la route depuis le début de cette année.

Avinash Crushna, 33 ans, était au volant d’un van lorsqu’il est entré en collision avec un Sport Utility Vehicle transportant quatre personnes. Ces dernières n’ont eu que des «minor injuries». Le jeune homme pour sa part, n’a pas survécu à ses blessures. Sa famille est complètement anéantie. Récit.

Une pluie fine et persistante secoue le village de L’Espérance, à Quartier-Militaire, en ce jeudi après-midi. Au domicile des Crushna, c’est une atmosphère de deuil qui s’est installée.  Un peu plus tôt ce jour-là, les membres de cette famille avaient organisé le «servis trwa zour» en mémoire d’Avinash, 33 ans, décédé tragiquement dans un terrible accident de la route. Les faits se sont produits dans l’après-midi du dimanche 2 juin.

 

C’est par le biais d’un appel téléphonique d’un voisin que les Crushna ont appris la dévastatrice nouvelle vers 15h30, ce jour fatidique. Avinash avait déjà été transporté à l’hôpital de Moka lorsque ses proches sont arrivés sur les lieux de l’accident. Le rapport de l’autopsie indique qu’il a succombé des suites de ses nombreuses blessures. Avinash était au volant d’un van qui roulait en direction de St-Pierre pour faire une course lorsque l’impensable s’est produit.

 

Le jeune homme travaillait à temps partiel comme chauffeur pour arrondir ses fins de mois. Il était éboueur au sein d’un conseil de district. Sur la route principale, à Verdun, où le drame s’est produit, il y a des marques de freinage sur l’asphalte, sur une distance de 10 mètres, explique Roopsen, le père du défunt, la voix cassée par l’émotion. Avinash était le benjamin de la famille.

 

Il a deux frères. Il était «officiellement» célibataire, mais les membres de sa famille savaient tous qu’il avait déjà «enn ti 35». Le jeune homme projetait d’ailleurs de se fiancer l’année prochaine et de se marier en 2021. Ses proches n’ont que des mots élogieux à son égard. Tous le décrivent comme «enn bon garson» très pieux. Le mardi matin, le jeune homme allait également déposer une fleur en offrande à la Vierge de Velankanni qui se trouve à la paroisse de St-Léon, à Quartier-Militaire.

 

Avinash était également très actif sur le plan social. Il aimait aussi la chose politique, car il était membre de la régionale du MSM de sa circonscription. «Zame linn gagn problem ek dimounn dan sime ou dan so travay sa piti-la. Li ti touzour kool. Nou bien trist pou li. Nou fami dan enn soufrans terib. Li pa merit mor koumsa dan enn aksidan ki pa so fot. A oken moman li pa ti pe double. Li ti dan so lane gos kan linn tape», confie Roopsen.

 

Ce dernier souligne que l’accident s’est produit dans un virage : «Il y avait une Honda Vezel qui doublait une Toyota blanche. Les deux roulaient en sens inverse en direction de Quartier-Miliaire. Mon fils a heurté la Honda alors qu’il a tenté en vain de l’éviter. Ce n’est qu’après qu’on a su qu’il y avait quatre personnes dans la SUV et que ces derniers n’ont subi que des blessures légères. Les occupants de la Honda étaient d’ailleurs présents aux funérailles d’Avinash pour présenter leurs sympathies à notre famille.»

 


 

Une autre victime à Port-Louis

 

Jean Baptiste Appiah a également connu une fin tragique. Ce motocycliste de 27 ans, habitant Roche-Bois, a succombé à ses blessures après cinq jours d’hospitalisation. Il a poussé son dernier soupir, le dimanche 2 juin. Le jour du drame, il roulait sur le flyover du Caudan lorsqu’il a été percuté par une voiture. Le chauffeur, un homme de 28 ans, fait l’objet d’une charge provisoire d’homicide involontaire.