• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Bibi Nessant Madaree, victime d’un «hit and run» fatal à Phoenix | Ali : «Je lance un appel à témoin pour retrouver le motard qui a tué ma mère»

Ils veulent que le responsable du décès tragique de leur mère soit arrêté et paie pour son délit qui les prive de celle qu’ils aimaient tant. Ali Madaree, 39 ans, et sa sœur âgée de 36 ans ont perdu leur maman Bibi Nessant, plus connue comme Kala Mamzel, dans un accident de la route avec délit de fuite, le lundi 11 novembre. Cette habitante de Phoenix, âgé de 67 ans, a été retrouvée dans sa localité gisant inconsciente et blessée sur l’asphalte, vers 19h30. Elle a rendu l’âme à l’unité des soins intensifs de l’hôpital de Candos quelques heures plus tard, vers 1h30.

 

Dans leur immense douleur, les enfants de la sexagénaire ne peuvent envisager que celui qui a fait cela avant de s’enfuir puisse s’en sortir. Ils attendent donc avec impatience que la police procède à l’arrestation du motocycliste qui serait responsable de cet accident. La Criminal Investigation Division de Phoenix a pris l’affaire en main. Il nous revient que plusieurs images des caméras de surveillance des commerces de la localité ont été visionnées pour les besoins de l’enquête. «Ma mère a été fauchée par un scooter noir et blanc. On le voit clairement sur une des images que j’ai visionnée au poste de police», explique Ali. Le choc a été terrible.

 

«Je lance un appel à témoin pour retrouver le motard qui a tué ma mère», insiste son fils. Bibi Nessant, dit-il, revenait d’un supermarché du coin et se dirigeait vers une boulangerie lorsque le drame s’est produit. Ali a appris la terrible nouvelle presque aussitôt après et s’est précipité sur place. Bibi Nessant a été transportée à l’hôpital dans la voiture d’un voisin, précise Ali : «Lanbilans ti pe tro tarde.» La victime était encore consciente à son arrivée à l’hôpital Victoria. «Dan ICU ki mo mama inn mor. Dokter dir li ti ena bann grav blesir dan so latet. Ti osi ena trou dan so bann poumon. Dokter ti bizin met trwa tib ek li pou li kapav respire», souligne Ali. Ce dernier n’avait que 3 ans lorsque son père est décédé. Sa mère, dit-il, a collectionné les petits boulots pour faire bouillir la marmite et élever ses enfants.

 

Le jeune homme précise que sa mère a toujours joui d’une très bonne santé. «Li ti pli fit ki mwa», lâche-t-il tristement. Bibi Nessant était également très appréciée par son entourage pour sa jovialité et sa générosité notamment. Son départ laisse un immense vide dans le cœur de son fils et de sa fille ainsi que dans celui de tous ceux qui l’ont côtoyée de son vivant.