• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Ibu Saoud Kaderbaccus succombe à ses blessures après deux semaines : le douloureux adieu de ses enfants

Cet habitant de la rue Sottise, Grand-Baie, a percuté un autobus qui venait de s’arrêter. Il a rendu l’âme deux semaines plus tard et le conducteur de l’autobus impliqué, un habitant de Cap-Malheureux âgé de 29 ans, fait l’objet d’une accusation provisoire d’homicide involontaire.

Il souhaitait voir briller ses enfants. Alors, Ibu Saoud Kaderbaccus s’est donné corps et âme sur le plan professionnel pour assurer l’éducation de ses trois fils et de sa fille. Il travaillait comme fournisseur de poissons mais avait pris un second emploi comme mécanicien automobile. Le dimanche 7 juillet, cet habitant de la rue Sottise, Grand-Baie, était justement allé dépanner un client au volant d’un camion lorsqu’il s’est retrouvé impliqué dans un accident de la route.

 

Ibu Saoud Kaderbaccus, 55 ans, circulait en direction de The Vale lorsqu’il a percuté un autobus desservant la route 178, à Pointe-aux-Canonniers, qui venait de s’arrêter. Le choc a été tel qu’il a fallu l’intervention des pompiers pour extraire le quinquagénaire de son véhicule. Ayant subi de graves blessures, il a été conduit en urgence à l’hôpital SSR par les policiers. Entre-temps, un proche se trouvant dans les parages en a informé sa famille. «Il était inconscient et avait été placé sous respiration artificielle, raconte Alfaz, un des enfants de la victime. Même si son état de santé était critique et qu’il souffrait de diabète, nous espérions qu’il allait s’en remettre.»

 

Mais le dimanche 21 juillet, Ibu Saoud Kaderbaccus a fini par rendre l’âme. Ses funérailles ont eu lieu le même jour. Une autopsie a attribué son décès à une septicémie. «Il aimait rendre service, confie Afbab, un autre fils. Il était aussi très sympathique et aimait beaucoup dialoguer.» Son départ laisse un vide immense dans le cœur et la vie de son épouse et de ses quatre enfants. «Il voulait à tout prix nous voir réussir», s’émeuvent-ils.

 

De son côté, le conducteur de l’autobus impliqué dans cet accident, un habitant de Cap-Malheureux âgé de 29 ans, fait l’objet d’une accusation provisoire d’homicide involontaire. Il a subi un alcotest qui s’est révélé négatif.