• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Bruno Raya is back

Après l’album de 2012, l’artiste revient avec du nouveau.

L’incontournable artiste fête ce dimanche son 44e anniversaire. Il profite de ce jour spécial pour revenir au-devant de la scène avec un nouveau single intitulé Fam Mama Limanité. Confessions d’un homme déterminé.
 

Le single : «Fam Mama Limanité est une chanson seggae dédiée à toutes les femmes. La mère, l’épouse, la fille. C’est aussi une façon de remercier ma mère. Bref, c’est pour la grandeur de la femme ; je donne aussi des conseils aux jeunes, notamment pour le respect et la compréhension entre l’homme et la femme. Dès dimanche, vous l’aurez sur les plateformes de téléchargement légales comme iTunes ou Deezer. Aussi à venir, le clip !»

 

Le temps : «J’étais juste très occupé pendant tout ce temps. Il y avait des projets comme, par exemple, l’émission télé Konekte Twa, et un autre plus grand projet qui devrait apporter énormément aux artistes ; j’en dirai plus dans le futur. Mais bon, le tout est de voir l’avenir, de surmonter les difficultés, personnelles et professionnelles, de grandir avec tout ça.» 

 

L’album : «Le single est en prélude de l’album que je prépare – le nouveau depuis 2012 – Rest Determine. En ce moment, les artistes doivent embrasser le changement avec les nouvelles technologies et s’adapter à la demande. Ce sera en tout cas un album aux couleurs de Bruno Raya (rires). Beaucoup de seggae, de reggae et rempli de messages.»    

 

Les OSB : «Nous nous réunissons le temps d’une soirée (NdlR : prévu le vendredi 26 avril) mais sans Daggerkila. Ce dernier a des projets en ce moment. Ça ne veut pas dire qu’il a quitté le groupe ! Nous avons toujours fonctionné de façon indépendante. C’est juste que des fois, comme c’est le cas ici, des membres ne sont pas libres ou sont impliqués dans d’autres projets. D’un autre côté, c’est très bien de s’épanouir et se retrouver en tant qu’artiste.» 

 

La vie : «Dans la vie, on perd beaucoup. Mais, surtout, on gagne beaucoup. Le plus dur, c’est de rester, d’être encore là malgré tout. En tant qu’artiste, je suis content, justement, d’être un nom toujours présent. Toutes les expériences m’ont permis d’évoluer et maintenant, je privilégie plus les actions tournées vers mon prochain que les revendications pures. Mais en fin de compte, les combats continuent.»