• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Joyeux «Joyeuses Pâques»

Du rire et des situations rocambolesques au programme.

Une histoire d’infidélité qui va aller très loin… Sophie, qui était supposée aller en voyage, retourne au foyer suite à une grève d’avions. Et découvre son mari Stéphane en compagnie d’une jeune femme. Il lui présente alors celle-ci comme étant sa fille… Un mensonge qui va très vite prendre des proportions incontrôlables ! 

 

Voici Joyeuses Pâques, pièce de Jean Poiret créée en 1982, qu’adapte fidèlement Philippe Houbert, Daniel Mourges et toute leur équipe pour des prestations au Caudan Arts Centre. Encore une fois, on passe un très bon moment avec des situations et dialogues croustillants.

 

Certes, on rigole moins qu’avec À gauche en sortant de l’ascenseur ou même La Cage aux folles, de la même bande, mais l’histoire est tellement invraisemblable qu’on accroche plutôt facilement aux récits et aux personnages. Donc, sans être une pièce inoubliable, cette Joyeuses Pâques reste sympa !

 

Les représentations de la pièce pour la semaine sont les suivantes : mercredi 22 mai, jeudi 23 et samedi 24 mai, à 20 heures. Billets en vente au comptoir d’informations du Caudan Waterfront et sur le site Web du Caudan Arts Centre (caudanartscentre.com).