• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

Joyeux «Joyeuses Pâques»

Du rire et des situations rocambolesques au programme.

Une histoire d’infidélité qui va aller très loin… Sophie, qui était supposée aller en voyage, retourne au foyer suite à une grève d’avions. Et découvre son mari Stéphane en compagnie d’une jeune femme. Il lui présente alors celle-ci comme étant sa fille… Un mensonge qui va très vite prendre des proportions incontrôlables ! 

 

Voici Joyeuses Pâques, pièce de Jean Poiret créée en 1982, qu’adapte fidèlement Philippe Houbert, Daniel Mourges et toute leur équipe pour des prestations au Caudan Arts Centre. Encore une fois, on passe un très bon moment avec des situations et dialogues croustillants.

 

Certes, on rigole moins qu’avec À gauche en sortant de l’ascenseur ou même La Cage aux folles, de la même bande, mais l’histoire est tellement invraisemblable qu’on accroche plutôt facilement aux récits et aux personnages. Donc, sans être une pièce inoubliable, cette Joyeuses Pâques reste sympa !

 

Les représentations de la pièce pour la semaine sont les suivantes : mercredi 22 mai, jeudi 23 et samedi 24 mai, à 20 heures. Billets en vente au comptoir d’informations du Caudan Waterfront et sur le site Web du Caudan Arts Centre (caudanartscentre.com).