• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Kevila Vadamootoo : le regard dans l’abstrait

La jeune femme prépare actuellement une exposition.

Dites-lui de dessiner une pomme, un paysage, un être humain. Et elle risque de s’ennuyer ! Par contre, les formes, les contours, les couleurs, le tout dans un mélange pas possible, c’est son dada depuis toute petite. Immersion dans le monde de la peintre Kevila Vadamootoo qui, en ce moment, est en train de terminer ses dessins pour une probable exposition collective prochainement, qui devrait se faire à Grand-Baie.

 

Kevila Vadamootoo, Graphic Designer en free-lance, de retour au pays depuis quatre ans après des études dans ce domaine en Australie, découvre les couleurs et les pinceaux très jeunes : «Depuis petite, j’ai toujours aimé voir des choses dans des coups de pinceaux ou des crayons. Après, j’ai découvert l’artiste américain Jackson Pollock, qui a été une vraie révélation pour moi dans le style abstrait. J’aime tellement cette liberté dans la manière de voir les choses», nous dit l’artiste, nièce de Kavi Vadamootoo, poète et thérapeute.

 

En attendant de découvrir l’univers si particulier de cette demoiselle qui aime se fondre dans son décor, vous pouvez la suivre sur sa page Facebook (Vada Arts).