• Infections urinaires : quand les enfants sont touchés
  • Hippisme 30e journée | Alshibaa en l’absence de White River
  • «O Re Piya», un spectacle amoureux raconté
  • #FILLTHEBOTTLE, quand Tamarin s’y met
  • Tentative de trafic de drogue via Rodrigues : L’ICAC saisit les biens du commanditaire présumé Teosand Perle
  • Législatives 2019 : Candidats de nouveaux petits partis, ils font leur baptême du feu
  • Yousouf Elahee : et s’il était…
  • Haltérophilie : Maurice organisera les Championnats d’Afrique de 2020
  • A_Rad Creations ou la mode autrement
  • Anou Protez Nou Bann Zil… du Nord

Le groupe Latanier «keep in touch» au Caudan

On ne les voit pas souvent mais ils sont présents. Le groupe Latanier touzour pe la. Les frères Nitish et Ram Joganah et Bruno Mooken vous donnent rendez-vous pour un concert unplugged au Caudan Arts Centre le 9 août, à 20 heures. Tout un programme qui s’annonce nostalgique, énergique et, bien sûr, engagé. L’occasion pour la formation de renouer avec une scène importante, puisque son dernier grand concert date de 2015. C’était au Mahatma Gandhi Institute, pour célébrer les 45 ans de carrière de Ram Joganah et du groupe.

 

Quoi qu’il en soit, l’absence apparente du groupe de la scène n’en est pas vraiment une, nous explique Nitish Joganah : «On dit qu’on ne nous voit plus vraiment sur scène. Mais non, nous sommes présents, nous jouons dans des fêtes, des mariages, des gamaat, des municipalités et District Councils. Nous avons même sorti une chanson pour les Jeux des îles. Bon, nous n’avons pas été très médiatisés mais dans quelques jours, nous serons sur une belle scène. C’est aussi une façon de keep in touch avec le grand public.»

 

Pour ce moment unplugged, il annonce du lourd. «Il y aura une énergie qui fera plaisir à tous ceux qui aiment le groupe. Bien sûr, on va ressortir des chansons comme Krapo Kriye ou Dintanana, mais on va aussi proposer des chansons moins connues, pour la découverte. Nous allons assurer avec nos instruments de percussion, la ravanne, et même un piano»

 

Un moment à découvrir donc. Billets en vente à Rs 500 sur le site Web du Caudan Arts Centre (www.caudanartscentre.com) et au comptoir d’information du Caudan Waterfront.