• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Le monde coloré de Gracy Beegun

Et voici qu’elle nous sort un paysage, un animal, un univers. Bienvenue dans le monde coloré de Gracy Beegun, 26 ans, jeune talent qui aime les peintures acryliques. Actuellement en pleine préparation d’une exposition solo, elle nous propose tout de même de découvrir son monde lors d’une petite exposition avec plusieurs autres artistes en ce moment à La City de Trianon.

 

C’est un accident – une chute dans l’escalier – en 2018 qui poussera la jeune femme à aller plus loin dans l’art. «Après mon accident, j’ai suivi une thérapie avec l’ostéopathe David Camus qui m’a suggéré de trouver un moyen pour m’exprimer et me détendre. J’ai découvert que la peinture et l’art, auxquels je n’avais pas touché depuis un bon moment, me permettaient effectivement d’être plus détendue», raconte l’artiste.

 

En plus, les premiers à voir les œuvres de Gracy Beegun ont été les patients de l’ostéopathe en question qui a eu la bonne idée d’exposer ses tableaux dans son cabinet. Motivée par ce fait, la jeune femme a voulu aller plus loin, d’autant que des amis lui ont passé des commandes. La suite, vous la connaissez. Pour entrer en contact avec l’artiste, vous pouvez visiter sa page Instagram et Facebook, sous le nom de Shades of grace art.