• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Roy Dance Studio : belle parenthèse américaine

L’Américain a bien apprécié son boulot avec l’équipe de Roy.

Une ouverture vers le monde et les dernières tendances pour les danseurs. Le Roy Dance Studio, école de danse et de création dansante, toujours porté par l’énergique Gaurab Kumar Roy, a accueilli, du 1er au 16 juillet, le danseur américain Fred Darsow. Ce dernier, qui n’est autre que l’ancien mentor de Roy, est un prof passionné qui vient de l’Université du Texas et qui a sa compagnie de danse qui porte son nom. Entre des spectacles, aux états-Unis et au Portugal notamment, il vient nous partager son expérience avec, à la clé, la présentation d’un éventuel spectacle par le studio plus tard dans l’année.

 

Fred Darsow a choisi quatre danseurs, du plus novice au plus expérimenté, pour les familiariser à pas mal de nouveaux concepts : danser en prenant en compte l’espace que proposent des caméras mobiles et immobiles, la place des corps et le développement de chorégraphies en considérant l’outil vidéo, entre autres trouvailles américaines.

 

Les quatre danseurs sont : Prakash Neerunjun, Vandana Ramasawmy, Nilesh Kallychurn et Vanessa Yan Sheng Chung Russeeawon. «C’est une expérience enrichissante où nous avons été appelés à dépasser nos limites et à bien apprendre sur nous-mêmes», disent-ils. Leur mentor semble lui aussi très satisfait de ces quelques jours passés avec ces danseurs qu’il qualifie de «very hard working people» : «Je suis venu comme une mise à jour et c’est instructif pour moi-même de comprendre ce que fait le studio et aussi de leur apprendre de nouveaux concepts. Ce qui peut les amener à aller encore plus loin dans leurs vies de danseurs et peut-être même dans leur lifestyle tout court.»

 

Les choses devraient donc bien avancer pour la bande à Roy, et on attend de voir ce que toute l’équipe nous proposera pour ses prochains shows.