• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Laguna Clothing : Une belle histoire de solidarité

Désiré Laguette, Irena Emilien et Karunasing Lootooa comme toute l’équipe de Laguna Clothing ont ce projet à cœur.

Cela fait des semaines qu’ils se sont tous mobilisés autour de ce projet. Confectionner des couettes pour des sans-abri à partir de chutes de tissus, c’est la magnifique idée qu’ont eue Vashni Purusram et les employés de Laguna Clothing. 

C’est une belle histoire. Celle d’une action que l’on fait avec amour, d’un geste qui vient du cœur et d’un élan de générosité qui mobilise et traverse les frontières. Chez Laguna Clothing, à Quatre-Bornes, fabricant de chemises, un vent de solidarité souffle depuis plusieurs semaines. Des directeurs aux machinistes en passant par l’administration, tous les employés de cette usine, qui fait partie du groupe Ciel, se sont mobilisés pour que ce qu’ils préparent soit une vraie réussite. Demain, ils seront plusieurs à distribuer des couettes, qu’ils ont eux-mêmes fabriquées avec des chutes de tissus, aux SDF. Un événement important qu’ils préparent depuis un moment déjà.

 

Cette idée est d’abord née d’une personne. Vashni Purusram, engagée dans le social depuis plusieurs années, a eu l’idée, cette année, d’offrir des couettes à ceux qui n’ont pas de toit et qui doivent dormir dans la rue et dans le froid. «C’est Dado, mon ami, qui m’a inspirée. Il travaille beaucoup avec les SDF et il leur offre souvent des repas. Je vois comment il s’organise tous les soirs et je me suis dit pourquoi ne pas faire quelque chose à mon tour», explique-t-elle. «Souvent, on passe devant ces personnes démunies et on ne les voit même pas. On se contente de notre propre confort sans faire attention à ceux qui n’ont rien. Ce projet, c’est justement un moyen de tendre une main bienveillante à ceux qui n’ont pas de toit.»

 

C’est en parlant à son autre amie, Vanisha Savan, responsable qualité chez Laguna Clothing, que tout a pris forme et s’est enchaîné. Ensemble, elles décident de fabriquer des couettes à partir de restes de tissus qui partent normalement à la poubelle pour ensuite les offrir aux sans-abri afin qu’ils se tiennent au chaud pendant la période hivernale. «Nous avons eu des réunions et l’idée de la fabrication de couettes à partir de chutes de tissus a tout de suite plu. Comme la météo a annoncé que l’hiver sera rude cette fois, ces personnes pourront se tenir au chaud», lance Vanisha Savan. 

 

Fierté

 

Une fois le projet approuvé par le comité CSR du groupe, la nouvelle s’est propagée, soulevant un véritable vent de solidarité parmi les employés qui ont pris ce projet à bras-le- corps. Prenant cet engagement très à cœur, ils ont fabriqué plus de 80 couettes qu’ils distribueront demain, lundi 20 mai, aux bénéficiaires de l’ONG Cinq pains et deux poissons. Karunasing Lootooa, Irena Emilien et Désiré Laguette, trois superviseurs, ont veillé de près à la bonne marche du projet qui a suscité un réel enthousiasme parmi le personnel de Laguna Clothing. «Nous avons été, depuis le début, très motivés à réaliser ses couettes pour les offrir aux SDF. Il y a eu une coopération extraordinaire entre tous les employés de Laguna», lance Karunasing Lootooa. Prendre part à cette action caritative était, dit-elle, comme une évidence. «Quand vous pensez que ce soir vous allez rentrer chez vous, manger quelque chose de bon et être bien au chaud alors que certains dorment dans les rues sans rien, ça fait chaud au cœur.»

 

Eux qui n’avaient jamais fabriqué de couettes auparavant ont fait plusieurs essais avant de pouvoir arriver à un résultat satisfaisant. Aujourd’hui, la fierté se lit sur les visages. Irena Emilien s’est même proposée de faire des heures supplémentaires non rémunérées pour veiller à ce que tout soit prêt à temps. «Je crois que nous pouvons dire que nous sommes très contents et fiers de notre travail. Ça se voit que ça a été fait avec le cœur. Dès qu’il y avait un petit répit au niveau de la production, on s’attelait à la fabrication d’une couette. Tout le monde a participé.»

 

Désiré Laguette a, lui, été très heureux de prendre part à une aussi belle action. Pris par ce projet, les employés sont même allés plus loin dans leur engagement en proposant d’offrir des repas aux sans-abris le jour de la distribution. Une autre équipe a, elle, prévu de distribuer des bonnets. «Ce projet nous a tous rassemblés. Nous avons tous contribué pour pouvoir préparer des repas que nous allons leur offrir en même temps que les couettes. Nous avons eu le soutien de la direction tout le long. Nous espérons que nous pourrons renouveler cette expérience dans le futur», dit-il.

 

Ce qui la rend d’autant plus intéressante, estime-t-il, c’est que non seulement elle permettra de venir en aide aux personnes dans le besoin mais elle offre aussi un moyen de réduire le gaspillage et donc de protéger l’environnement. Une action qui cadre totalement avec les valeurs du groupe Ciel qui prône le développement durable à travers, notamment, ses programmes Act for our community et Act for our environnement à travers lesquels les employés sont appelés à s’engager et à avoir un impact positif sur le monde qui les entoure.

 

Face à l’enthousiasme des employés, Vashni Purusram ne peut cacher ses émotions. «Ils ont fait un travail d’équipe formidable. Sans leur soutien, je ne crois pas que ce projet aurait été réalisable. Savoir que nous allons finalement distribuer ces couettes demain est l’aboutissement de quelque chose d’important pour nous tous.» Fortes de cette expérience humaine qui arrive à son point le plus culminant demain, l’équipe de Laguna Clothing et Vashni Purusram ne comptent pas s’arrêter là. Si un projet est déjà en discussion avec le Green Club du collège Lorette de Curepipe, d’autres collaborations sont à prévoir avec des associations. Quoi qu’il en soit, assure Vashni Purusram, ils comptent bien continuer à se mettre au service des plus nécessiteux.