• Kaz’alala : enn mari lakaz sa !
  • Hippisme 21e journée | Wall Tag comme Cool At Heart
  • La vie de fashionista d'Amy
  • Centre des Dames Mourides : Le théâtre ou l’art de l’apprentissage
  • Anoucheka Gangabissoon : les livres qui me parlent
  • Krsna Bacha : L’appel de l’océan
  • Cosafa Women’s Championship : Sale temps pour le Lady Club M
  • Mystic Creations : Karishma, fabricante de bonheur
  • Les rendez-vous du pape François avec les Mauriciens
  • Piton/Rivière-du-Rempart : Sur le rythme d’une non-campagne

Antoine King : «On souhaite que le gouvernement encourage davantage le tri des déchets»

Pendant deux jours de formation, organisés par UN Environment et l’ONG We-Recycle, sur le thème Tide Turners Plastic Challenge Badge, il a été question d’informer les participants des dangers du plastique. Antoine King, de l’ONG We-Recycle, nous parle de cette initiative.

Quel bilan faites-vous de ces deux jours de formation ?

 

Il y avait environ 50 participants et tous se sont montrés motivés et très enthousiastes. Le bilan est positif. Les participants vont maintenant devoir former d’autres Trainers qui, à leur tour, vont sensibiliser la population aux dangers de l’utilisation du plastique dans la vie de tous les jours, sur les moyens de réduire l’utilisation du plastique et de le recycler. Il faut mobiliser les jeunes. Le gouvernement sait ce qu’il doit faire mais à cause de la politique, les choses stagnent. On comprend et c’est pour cette raison que la société civile se doit de se mobiliser. On veut ainsi dialoguer avec le public, les producteurs, les consommateurs et, bien évidemment, les autorités.

 

Quelle sera la marche à suivre ?

 

Une sélection de dirigeants a présenté un plan d’action qui ciblera les enfants des écoles primaires et secondaires, les organisations de jeunesse, les étudiants universitaires, les ONG, les guides et les membres des scouts. Des matériaux et vidéos partagés ont eu un impact très émotionnel sur les participants et les ont sensibilisés aux dangers du plastique à usage unique.

 

Justement, quels sont les dangers qui nous guettent ?

 

En 2050, si nous ne prenons pas de mesures maintenant, il y aura beaucoup plus de plastique dans les océans que de poisson en termes de poids. La pollution par le plastique est l’un des défis environnementaux les plus pressants de notre époque : elle nuit à la biodiversité marine, aux économies côtières et même à la santé humaine. Chaque année, environ 13 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans les océans, ce qui équivaut à un camion-poubelle plein chaque minute. Une baleine échouée retrouvée aux Philippines le samedi 16 mars, est morte avec 80 kilos de déchets plastique à intérieur de son corps ! 

 

On veut encourager le recyclage de solid waste. On souhaite que le gouvernement encourage davantage toutes les municipalités et tous les District Councils à se tourner vers le tri des déchets. Les ONG peuvent faire leur part, mais c’est en agissant que les autorités peuvent avoir plus d’impact. On rêve d’une île Maurice plus propre et plus verte, pour le tourisme et pour nos enfants.

 

Comment fonctionne We-Recycle ?

 

We-Recycle a été enregistrée en tant qu’ONG en décembre 2016, avec l’objectif global d’aider à assainir l’environnement grâce à la collecte de déchets recyclables à travers l’île. Nous faisons aussi des plaidoyers auprès du gouvernement, des autorités locales, entreprises, écoles, ONG et autres forces vives pour aider à façonner les activités, la politique et la législation en matière de recyclage. Notre but est d’éliminer les déchets recyclables du flux de déchets solides afin que moins de déchets se retrouvent dans les sites d’enfouissement, ce qui crée un environnement plus propre avec moins de déchets inesthétiques et malsains éparpillés autour de l’île.

 


 

Autour d’un engagement

 

 

Sensibiliser aux dangers de l’utilisation du plastique dans la vie de tous les jours, sur la façon de réduire l’utilisation du plastique et le recycler. C’est l’objectif de ces deux jours de formation sur le thème Tide Turners Plastic Challenge Badge, organisés par UN Environment et l’ONG We-Recycle. Des enseignants de ministère de l’Éducation, du Mauritius Institute of Education, des étudiants de l’université et des jeunes de diverses organisations, comme le scout, y ont participé. Chacun d’entre eux s’engage à former 30 responsables, c’est-à-dire 1 500 personnes. Chaque responsable formera ensuite 30 jeunes, ce qui donnera un total de 45 000 jeunes.