• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Eliminatoires Qatar 2022 | Mozambique vs Maurice : gagner pour exister

Maurice s’est inclinée à l’aller (1-0) cette semaine à domicile.

Le Club M est dans l’obligation de vaincre les redoutables Mambas pour continuer d’exister dans les éliminatoires de Qatar 2022. A l’aller, les Patels Boys se sont inclinés (0-1) et visent maintenant le rachat.

Maurice s’est mise dans une position peu confortable pour décrocher une qualification pour le prochain tour des éliminatoires de la prochaine du Coupe du monde (en 2022 au Qatar). Le Club M a raté son match aller contre le Mozambique, le mercredi 4, au stade Anjalay, avec une défaite (0-1), et cela a plombé, partiellement, les chances mauriciennes. C’est une bataille de perdue, mais la guerre n’est pas encore terminée.

 

Pour cela, il faudrait vaincre les Os Mambas (sobriquet de la sélection mozambicaine) par deux buts d’écart dans leur fief, le mythique Zimpeto Stadium, d’une capacité de 42 000 places.  Une victoire ouvrira les portes de Qatar 2022. Mais il est aussi question de garder un lien affectif entre le public mauricien et la sélection nationale. A maintes reprises, le Club M a démontré qu’il sait se métamorphoser devant son public qui, lui, est prêt à se mobiliser.

 

On l’a vu lors des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) 2019 avec un peuple en communion avec le Club M qui ne l’a pas abandonné, même lorsque la finale avait été renvoyée. L’un n’existe pas sans l’autre, et ce ne sont pas nos amis de Moris Football Fans qui vont nous dire le contraire.

 

Cette page très active consacrée au football mauricien a beaucoup encouragé le public à se déplacer en grand nombre au stade ce mercredi, et cela a payé avec la présence de quelque 8 500 spectateurs qui s'y sont rendus. «Nous avons constaté que les Mauriciens peuvent bouger pour le Club M, et, avec l’apport du public, le Club M se sent pousser des ailes sur le terrain. C’est une combinaison gagnante, et le Club M doit jouer plus de matchs possibles pour permettre aux Mauriciens de le suivre et de venir aux stades. Une victoire et une qualification dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 sont primordiales pour cette alliance entre le peuple et le Club M», explique Akeel Koomar, un des responsables de Moris Football Fans.

 

La présence de l’équipe nationale de Maurice dans des compétitions internationales est aussi importante, souligne notre interlocuteur. «Plus de matches veut dire une plus grande exposition pour le football mauricien, et, qui sait, cela peut intéresser les recruteurs des clubs étrangers. L’occasion aussi de grappiller des points dans le ranking FIFA. Cela va aussi encourager des footballeurs d’origine mauricienne évoluant à l’étranger à intégrer le Club M. Il ne s’agit pas seulement de participer aux éliminatoires de la Coupe du monde ou Coupe d’Afrique des nations, mais il faut remporter des matchs et améliorer notre rang. On ne peut pas se contenter de viser que les JIOI à chaque fois et aller faire un tour à la Cosafa Cup», ajoute notre interlocuteur.

 

Le Club M est donc encouragé à repousser ses limites, mardi, face aux Mozambicains (à 18h heure de Maurice). Akbar Patel, l’entraîneur de l’équipe, doit trouver la bonne formule pour accomplir cette mission. Difficile certes, mais pas impossible, car l’équipe nationale a bénéficié de quelques jours pour reprendre ses esprits et va certainement miser sur la bonne deuxième partie de la deuxième mi-temps. L’entrée en jeu de Kevin Bru à la 60e minute a donné plus d’allant au Club M mercredi soir. Dommage qu’il ait rejoint la sélection que seulement quatre heures avant le coup d’envoi du match, après s’être tapé un long voyage depuis la Roumanie et un match à jouer le lundi 2 septembre.

 

Connaissant l’attachement de l’international mauricien du Dinamo Bucarest pour le Club M, il va sans dire que Kevin Bru va se surpasser et pousser ses coéquipiers à franchir l’obstacle mozambicain. Pour rappel, Maurice avait battu,1-0, le Mozambique en 2015 dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au stade Anjalay et s'était incliné, 0-1,  au match retour.

 

Marco Dorza et Clarel Jackson restent sur la touche

 

18 hommes en mission. Akbar Patel a dû réduire son groupe pour le voyage vers le Mozambique. En effet il a décidé de se passer des services de Marco Dorza et Clarel Jackson. Le premier nommé souffre d’une blessure à l’issue du match de mercredi, alors que le second n’a pas été sollicité. Une décision prise après une dernière séance d’entraînement vendredi.

 

Le Pape est passé par là

 

A-t-il parlé aux dieux du stade pour faire triompher Maurice ? On l’espère bien, car sachez qu’avant son arrivée chez nous demain, le souverain pontife a débarqué au Mozambique et a animé une messe au Zimpeto Stadium. C’est ce même stade qui va abriter le match Mozambique vs Maurice, le mardi 10 septembre.