• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

Affaire ABAIM vs Claudio Veeraragoo : les poursuites abandonnées

Elle a duré près de dix ans. L'affaire qui oppose le groupe ABAIM et Claudio Veeraragoo a connu un dénouement en cour le 16 janvier. Claudio Veeraragoo a abandonné les poursuites contre le groupe. L'interprète du fameux Bhai Abhoo poursuivait ABAIM car, selon lui, quatre de ses compositions se trouvaient sur la compilation du groupe, Rekreasyon, 31 ti parfin nou memwar, sortie en 2009. Les compositions : Mama zordi, Ayo Liza + Lea, Ti kabo dan lamer et Banane ont donc été plagiées.

 

Ce qu’a réfuté ABAIM, soutenant que ces morceaux ont toujours fait partie du patrimoine musical et oral mauricien. La formation a été soutenue par Menwar, l’anthropologue Daniella Bastien et l’ethnomusicologue réunionnaise Fanie Précourt. Du côté de Claudio Veeraragoo, on nous a indiqué que celui-ci s'expliquera sur toute cette histoire dans une conférence de presse cette semaine.