• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

Dumbo : Vole petit éléphant, vole !

Un animal très attachant et très mimi qui aura une vie difficile.

Revoilà le petit aux grandes oreilles, qui va autant nous émerveiller que nous faire pleurer...…

En voilà un qui ne va pas nous tromper. Les studios Disney poursuivent avec acharnement leur politique de remettre au goût du jour leurs dessins animés populaires. En attendant Aladdin et Le Roi Lion, voici Dumbo, l’histoire très touchante d’un petit éléphant aux grandes oreilles dans un cirque et qui sait voler ! Hélas, des personnes pas très bien intentionnées voient dans l’animal une façon de se faire de l’argent.

 

Un sujet en or pour le réalisateur Tim Burton qui adore les personnages marginaux (on parle quand même du metteur en scène d’Edward aux mains d’argent) et qui revient à la charge avec un beau message. Il en profite du coup pour remettre une couche en parlant de l’exploitation de ceux qui ont la magie en eux, comme cet attachant éléphant.

 

À l’écran, c’est en tout cas beau à voir et il sera dur de résister au destin difficile de ce petit animal numérique qu’on a envie de serrer dans nos bras. De plus, le casting aide bien, avec Colin Farrell, Michael Keaton, Danny DeVito et Eva Green. Tim Burton retrouve donc un peu de Tim Burton après des films plus oubliables (Miss Peregrine, Dark Shadows). Difficile de s’en plaindre et difficile de rester insensible à ce Dumbo tout mignon.