• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

Pokémon : détective Pikachu | «Ti bebet zonn» mène l’enquête

Une disparition, des animaux mignons, et la découverte d’un complot.

Il ne faudra pas tous les attraper cette semaine. Au contraire, vous devrez suivre une sorte d’enquête policière avec le personnage le plus populaire de la franchise de petites bestioles.

La cohabitation risque d’être compromise. Bienvenue dans la ville de Ryme, où les Pokémon et les humains vivent tranquillement. Enfin, pas trop tranquillement. Car des choses mystérieuses et troublantes s’y passent, comme la disparition du détective privé Harry Goodman. Son ancien partenaire, le mignon Pikachu, et le fils d’Harry mènent alors l’enquête. Et lorsqu’ils rencontrent plusieurs autres Pokémon, un inquiétant complot se dessine, menaçant la ville et l’harmonie.

 

Avec Pokémon : détective Pikachu, la franchise la plus rentable du monde voit les choses en grand, avec ce premier film en prises de vue réelles, avec pas moins de quatre longs-métrages d’animation. Et en profite pour mélanger un peu les genres – film d’enquête, film policier, sans oublier de l’humour et de l’action tendance spectaculaire – dans un monde qui pourrait rappeler aux plus nostalgiques de bons films d’antan comme Qui veut la peau de Roger Rabbit.

 

Bon, le ton bon enfant est le même (on parle d’un film grand public) dans cette réalisation de Rob Letterman (Capitaine Superslip, Monstres contre aliens). Donc, aucun doute que vous allez trouver largement votre compte si vous êtes fan des Pokémons. Et puis, avouez qu’il est quand même plutôt irrésistible le Pikachu en question.

 

Alors, parents, entrez dans la salle avec vos petits. Et fans, entrez dans la salle aussi.