• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

Tey et Cindia Amerally : l’aventure «Perdi ou leker»

Les deux artistes vont sillonner l’île dans les semaines qui viennent pour promouvoir leur bébé musical.

Deux artistes se rencontrent et voilà qu'un tube est dans la boîte, suivi d'un clip soigné. Le résultat : la vidéo est dans le réseau VEVO, actuellement le plus prestigieux service d'hébergement mondial en termes de clips musicaux ! Récit.

Le refrain est catchy, les voix résonnent et le clip tape dans l’œil. Bref, que du positif pour la chanson Perdi ou leker, trouvaille de l’artiste qu’on nomme Tey, jeune Mauricien qui commence une carrière en France et en terre natale, en featuring avec Cindia Amerally. Le clip, en tout cas, est très bien foutu, très travaillé et il est maintenant dans le réseau VEVO sur YouTube, réseau qui héberge toute la crème de la pop depuis 2009 (voir hors-texte). Une vraie consécration pour les deux artistes.

 

Mais cette histoire a commencé bien avant les plus de 22 000 views actuels du clip. Au départ, le duo ne se connaissait pas forcément ! Cindia Amerally raconte : «Je connais bien le père de Tey qui est musicien et évolue dans le circuit musical mauricien. Du coup, il a fait les présentations lors d'une soirée et Tey et moi avons gardé contact. Dès le début, nous avons évoqué l'idée de bosser ensemble. Par la suite, on a continué à discuter sur Facebook pour voir quelle couleur prendrait notre collaboration.»

 

Et voilà que les deux se lancent, avec Tey qui fait le va-et-vient entre Maurice et Paris, et qui se trouve être dans le coin ce mois-ci. Rendez-vous est ensuite pris avec les musiciens de Ravanna Roots et Alain Ramanisum, qui vont épauler le duo en studio. Belle coïncidence, une partie de l'équipe vidéo du clip (Archimage Productions et Hysteria Productions) se trouve en studio à ce moment-là. «Très accrochés par la chanson, les voilà qui proposent de réaliser la vidéo, un vrai coup de chance. Le résultat est vraiment top. En plus, ce sont les gars de ces deux sociétés qui ont fait des démarches pour qu'on arrive à être sur le réseau VEVO, ce qui n’est pas une mince affaire parce qu'ils sont très exigeants là-bas», explique Tey qui a aussi bossé avec le DJ Jimmy Gassel le temps de la chanson Mo le zis ou en 2018.

 

La suite, vous la connaissez. La vidéo a été mise en ligne le 8 janvier. Perdi ou leker a toutefois un peu chamboulé l'agenda des deux artistes. «Début 2020, je comptais bien sortir un single et une autre activité artistique que je vous dévoilerai bientׅôt et qui n’a rien à voir avec la musique. Mais avec Perdi ou leker, tout a un peu changé. On compte bien promouvoir le single lors de soirées à venir car on est sur une bonne lancée», annonce Cindia Amerally, connue pour Mensonz et Un amour parfait.

 

«C'est quand même une excellente lancée pour nous deux», renchérit Tey. «Cela me motive encore plus pour la préparation de mes futurs morceaux. Certes, le séga sera une des couleurs, avec aussi un fort accent reggae dancehall mais, pour le moment, nous comptons bien promouvoir Perdi ou leker.» Restez donc connectés aux pages de ces artistes sur les réseaux sociaux car plusieurs dates de concert devraient être annoncées dans les semaines à venir.

 


 

C'est quoi déjà VEVO ?

 

Accessible et couvrant pas moins de 200 pays, le réseau VEVO – abréviation pour Video Evolution – de YouTube a pour but d'offrir plus de visibilité pour les contenus musicaux, en plus d'améliorer la monétisation de ces contenus. VEVO est le fruit d'un merge entre trois majors de la musique : Universal Music Group, Sony Music Entertainment et EMI. Et si vous visionnez tous les grands tubes pop depuis 2009/2010, vous verrez bien le logo VEVO au bas. Bonne nouvelle, l'île Maurice est aussi dessus, non seulement avec Tey et Cindia Amerally mais aussi précédemment avec le Zoli de JSB Morning et Madii Madii !