• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Akwa Aktiv : quand l’eau devient notre allié bien-être

Selon Cécile Jeanson, c’est une méthode qui fait beaucoup de bien.

Elle est essentielle à notre survie. De bien des façons. Nous en avons besoin pour nous hydrater, pour nous laver, pour nettoyer, cuisiner et bien d’autres choses encore. Elle détend également, apaise, soigne… La preuve avec l’Akwa Aktiv, soin créé et proposé par Cécile Jeanson, ancienne championne de France de natation.

Une méthode unique qui s’approprie les bienfaits de l’eau pour nous procurer un bien-être hors norme, que ce soit physiquement ou mentalement. Ça donne envie d’essayer et c’est ce que nous allons faire en ce début d’après-midi au Long Beach Hotel. Cécile Jeanson, la créatrice de cette thérapie qui renforce les muscles et soulage les douleurs du corps et du mental, nous invite à nous jeter à l’eau à la découverte de l’Akwa Aktiv. En avant toute !

 

Ce soin aquatique innovant et unique est basé sur des gestes simples et est adapté à tous, quel que soit l’âge, le poids, entre autre. «L’Akwa Aktiv agit sur les muscles profonds et contribue à soigner progressivement les douleurs du dos et à le renforcer. Cette méthode permet aussi le renforcement musculaire en général. Elle est plus puissante, facile et douce qu’une séance de musculation à la gym, de yoga ou de pilates et apporte des bénéfices incroyables. D’ailleurs, un autre avantage de l’Akwa Aktiv, c’est que les gens peuvent le refaire en toute autonomie et finissent par l’adopter dans le cadre de leur hygiène de vie», avance l’ancienne championne de France de natation.

 

Après ces quelques explications, il est temps de passer à la pratique. Cécile Jeanson nous rassure : «Vous pouvez garder vos lunettes, votre chapeau ou autres car nous ne mettrons pas la tête sous l’eau, et il n’est pas nécessaire de savoir nager pour faire de l’Akwa Aktiv.» Il n’est pas difficile de se laisser aller à vivre cette expérience et à faire confiance à Cécile dont la relation avec l’eau ne date pas d’hier. «Je peux vous assurer que l’Akwa Aktiv permet de redécouvrir cet élément vital qu’est l’eau et de s’y connecter. Après une séance, on ne touche plus jamais à l’eau de la même manière, on a une autre connexion avec elle», nous confie-t-elle.

 

Pour commencer, elle nous initie à quelques mouvements avec les mains afin de créer une connexion avec l’eau et mieux comprendre cet élément porteur d’une énergie incroyable dans lequel le corps se relâche de toute pression. «Dans l’eau, vous êtes en apesanteur. Vous ressentez déjà que vous avez moins de pression et que le corps se laisse porter au gré de l’eau. Quand vous bougez vos mains, vous arrivez à comprendre comment évoluer dans l’eau pour être en accord avec elle et pour que tout ce qui arrive par la suite soit réalisé de manière ludique et automatique.»

 

Approche humaine

 

Après la phase de découverte et de connexion, notre coach enchaîne avec plusieurs mouvements. «Nous serons dans l’eau jusqu’au buste ou jusqu’aux épaules. Les deux positions pour se tenir dans l’eau pendant l’exécution des exercices sont soit les genoux et les pieds fléchis et ouverts (la position du sumo), soit une jambe à 90 degrés et l’autre se tenant sur la pointe.» Nous enchaînons plusieurs mouvements avec les épaules bien sous l’eau et sentons vraiment le travail au niveau des muscles. Les abdominaux, les pectoraux, les jambes, entre autres, sont tous engagés mais l’avantage dans ce cas, c’est que c’est un vrai plaisir de s’exercer dans l’eau ; nous ne sentons aucune contrainte comme cela aurait été le cas dans une salle de sport.

 

Lors de l’exécution de l’un des mouvements, la douleur dont je souffre à l’épaule depuis deux ans me freine subitement. Cécile identifie immédiatement le problème et y accorde une attention particulière. «Vous avez une capsulite ; c’est assez fréquent. J’ai eu plusieurs cas comme cela et après plusieurs séances, les personnes étaient bien mieux et surtout, n’avaient plus de douleur.» Elle est très attentive, dit-elle, aux besoins de ses patients : «Je privilégie une approche vraiment humaine afin de vraiment créer cette connexion avec le patient. C’est pour cela que je ne prends jamais de groupe lors des séances. Cela permet d’observer et comprendre ce que la personne recherche vraiment. Car chacun est différent, donc être attentif à chacun est important.»

 

Cécile me guide donc, avec quelques astuces, pour faciliter la réalisation des mouvements et éviter que l’épaule douloureuse se bloque. «Dans l’eau, il est plus facile de faire ces mouvements sans ressentir la douleur. C’est ce qui fait que les gens se décontractent plus facilement et obtiennent le soulagement qu’ils voulaient.» Effectivement, en appliquant les conseils de la coach, je ne ressens pas de douleur en exécutant les mouvements et j’évolue aisément tout au long de la séance.

 

Après une heure d’Akwa Aktiv, nous repartons ravis car la sensation de bien-être est immédiate et ce qui est encore plus étonnant, c’est que plusieurs jours après la séance, cette épaule réfractaire s’est beaucoup apaisée même si, de toute évidence, il lui faut encore quelques séances pour guérir complètement. Conclusion : l’Akwa Aktiv est une belle découverte à continuer d’explorer.

 


 

Bio express

 

Cécile Jeanson a été 35 fois championne de France de natation sur 50, 100 et 200 mètres papillon, en sus de trois participations aux Jeux olympiques en 1992, 1996 et 2000. Après deux opérations du dos en un mois, il y a sept ans, elle a été à la limite de la paralysie. C’est ce qui l’a amenée à créer la méthode Akwa Aktiv qui est pour elle une mission de vie, en plus d’exercer comme Life Coach. Depuis, elle a accueilli près de 1 000 patients et n’a eu que des retours positifs. Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode et surtout ne rien rater - car elle promet de communiquer davantage sur cette méthode sur les réseaux sociaux et de la rendre accessible aux Mauriciens en dehors des établissements hôteliers -, suivez-la sur Instagram (cecilejeasnsonakwaaktiv) ou Facebook (@cecilejeansonAkwaAktiv).