• Kaz’alala : enn mari lakaz sa !
  • Hippisme 21e journée | Wall Tag comme Cool At Heart
  • La vie de fashionista d'Amy
  • Centre des Dames Mourides : Le théâtre ou l’art de l’apprentissage
  • Anoucheka Gangabissoon : les livres qui me parlent
  • Krsna Bacha : L’appel de l’océan
  • Cosafa Women’s Championship : Sale temps pour le Lady Club M
  • Mystic Creations : Karishma, fabricante de bonheur
  • Les rendez-vous du pape François avec les Mauriciens
  • Piton/Rivière-du-Rempart : Sur le rythme d’une non-campagne

Rachel Magon : De vive voix

Entre des spectacles dans les hôtels et les cours qu’elle donne, la chanteuse vit sa passion à fond.

Elle a fait du chant son gagne-pain et a choisi de transmettre son savoir aux autres. Rencontre avec une prof de chant très passionnée…

Mercredi après-midi à Péreybère. Alors que le soleil joue à cache-cache entre les nuages, une douce musique brise le silence. C’est chez elle, dans son salon, que Rachel Magon anime sa classe pas comme les autres. Entre les vocalises, les prises de tonalité et les mélodies qui s’enchaînent, la prof de chant encadre deux de ses jeunes protégés.

 

Il est question de technique, de souffle, de respiration et de chansons à travers lesquelles ses élèves arrivent à se déstresser après une journée à l’école, tout en acquérant des connaissances pour pouvoir, par la suite, chanter et s’exprimer… en musique. Et c’est dans la bonne humeur et avec le sourire que tout se passe. Il y a le micro, la console, la tablette, entre autres, et tous les équipements sont à portée de main pour le bon déroulement des cours.

 

«J’aime bien le fait de pouvoir partager mon savoir-faire avec les autres et particulièrement avec de jeunes enfants», confie Rachel qui a fait de la musique son gagne-pain, son échappatoire mais aussi sa raison de vivre. Parce que, quand elle chante, souligne-t-elle, c’est beaucoup d’elle-même qu’elle dévoile : «J’ai l’impression de chanter depuis toujours…» En effet, cela fait de longues années que la chanteuse a emprunté cette voie. «Je pense que c’est surtout une affaire de famille. La musique nous a toujours réunis», raconte-t-elle, en se souvenant de ses grands-parents qui ont été, pour elle, de véritables sources d’inspirations mais aussi de vrais modèles.

 

«Le chant me complète…»

 

C’était donc pour elle une évidence de se retrouver, très jeune, sur les bancs du Conservatoire François Mitterrand pour parfaire ses connaissances : «Mon grand-père était violoniste et j’ai marché dans ses pas. J’ai commencé par le lyrisme et j’ai d’ailleurs fait partie des Select Singers du conservatoire.» Voilà pour ses débuts. Puis, le destin et la passion ont fait le reste. Car Rachel a très vite compris qu’elle ne pourrait jamais faire sans musique : «Le chant me complète…» Et cela, son entourage le sait très bien : «Il m’arrive d’être malade, d’être au bout de moi-même, mais une fois que je monte sur scène, j’oublie tout le reste.» Elle est comme ça, Rachel, elle respire, mange, boit et vit musique.

 

Et d’ailleurs, chaque engagement, pour elle, est synonyme d’une véritable prestation. Car chacune de ses représentations est étudiée, orchestrée et rien n’est laissé au hasard : «Il y a, certes, une grande préparation avec les titres que je propose et qui se composent particulièrement de morceaux de variété. Mais j’accorde aussi beaucoup d’importance à mon apparence. J’estime que c’est quelque chose qui compte quand on fait de la scène.» Son look, sa tenue, sa coiffure et son maquillage, lors de chaque tour de chant, est ainsi bien étudié. Une petite visite dans son dressing à l’étage de sa maison et Rachel nous présente toutes ses longues robes et ses autres costumes, donc certains sont confectionnés par elle, sans oublier ses nombreuses paires de chaussures qui contribuent à faire que ses prestations se passent bien.

 

Lorsqu’elle regarde dans le rétroviseur du passé, Rachel, qui a un registre musical qui traverse le temps, ne peut s’empêcher de repenser au chemin parcouru, à ses expériences diverses et variées, à Maurice, dans le circuit hôtelier notamment, ou encore à La Réunion. Mais aussi aux aventures, comme celle de Star 2000 durant laquelle elle a eu l’occasion de partager sa passion de chanteuse : «Ce sont des chapitres de ma vie…» Et en donnant des cours, elle a l’impression d’aider d’autres personnes à réaliser leurs rêves : «La musique a ce pouvoir de faire quelqu’un aller puiser une force tout au fond de lui-même. Quand on est sur scène, c’est comme un combat avec soi-même, c’est comme se mettre à nu devant un auditoire. Mise à part la musique, j’apprends à mes élèves à se surpasser.»

 

Pour elle, tout le monde peut apprendre à chanter : «Il s’agit d’une forme d’art que chacun peut cultiver.» Et tout en étant à l’écoute et en aidant ses petits élèves à mieux connaître et à mieux se servir de leur voix, Rachel, qui chante en piano-bar ou encore avec son orchestre Black Velvet, continue d’explorer toutes les voies qui s’offrent à elle…