• Opposition : Un nouveau rôle pour de nouveaux défis
  • Ekaterina Shchukina ou quand le sport redonne un sens à la vie
  • Escrime : Satya Gunput en route pour Tokyo
  • La vie de fashionisto d'Emmanuel
  • En attendant le phénomène DJ Snake
  • Tavish Ausman plaide non coupable du meurtre de Yeshna et Reshma Rughoobin | Les proches des victimes racontent leur insurmontable souffrance
  • Elections 2019: vieux routiers, ils remettent ça !
  • Lisa Ducasse : Zazie, L’Olympia et moi
  • KyodoKyokushin Polish Cup : Du bronze pour Answaar Carmally
  • Turbanish by Kensley Suddoo : Oriental fashion touch

Pèlerinage du Père Laval : Quand Sainte-Croix se prépare pour des «célébrations spéciales»

Les célébrations (le 178e anniversaire de l’arrivée du Père Laval à Maurice/la155e commémoration de sa mort) dans le cadre du pèlerinage en mémoire de l’apôtre des pauvres aura lieu exceptionnellement cette année les 7 et 8 septembre 2019, cela en raison de la visite du pape qui s’y recueillera en privé le 9 septembre. À quelques jours de cet événement, les habitants nous confient leur enthousiasme.

Un air de fête règne dans les rues. Sur les visages : des grands sourires attestent d’un feel good factor qui semble avoir contaminé tout le monde dans les environs. Et le talk of the town en ce mercredi après-midi du 28 août, tourne autour d’un seul et même sujet : la visite du pape François qui, dans le cadre d’un voyage dans l’océan Indien, passera par notre île pour venir à la rencontre du peuple mauricien.

 

Nous sommes à Sainte-Croix, plus précisément dans les rues qui se trouvent à proximité du caveau du bienheureux Père Laval qui accueillera, le lundi 9 septembre, cet invité de marque que tous dans la localité attendent avec impatience. Avec des travaux d’asphaltage qui sont en cours, on réalise très vite que la région se pare de ses plus beaux atours pour cet événement de taille.

 

«On compte les jours !» lance Chantal Alexis, que nous rencontrons devant chez elle. Voilà plusieurs mois qu’elle suit avec attention cette actualité : «On se sent forcément concerné par ce qui va se passer parce que déjà, le pape ce n’est pas n’importe qui. Puis, j’estime vraiment que c’est un honneur qu’il fait au pays et à tous les Mauriciens», ajoute cette habitante de Sainte-Croix qui a prévu de décorer devant chez elle pour l’occasion : «Comme on habite sur le chemin que va emprunter le pape pour aller se recueillir sur le caveau du Père Laval, on va embellir notre devanture pour que le Saint-Père se rende compte qu’on est heureux de le voir…»

 

Pour elle, le 9 septembre, sera un grand jour qui sera à jamais gravé dans sa mémoire : «Je me souviens de la visite de Jean-Paul II et de la joie qu’il avait provoquée sur son passage quand il était venu au caveau. Il y avait une grande ferveur qui planait. C’était vraiment quelque chose de spécial. J’en garde de très bons souvenirs, surtout que j’avais reçu un chapelet de lui. C’est vraiment quelque chose à vivre.» C’est pour revivre cette émotion très particulière qu’elle sera fidèle au poste au bord de la route, le lundi 9 septembre : «Ce n’est pas tous les jours qu’on voit le pape et il ne se déplace pas non plus partout. On est chanceux de le recevoir chez nous et pour nous, les habitants de Sainte-Croix, c’est vraiment une bénédiction de savoir que le Saint-Père passera devant notre maison. Déjà, on sent une certaine ambiance qui nous entoure et ça fait du bien. On sent qu’il y a une fête qui se prépare.»

 

D’une maison à l’autre, le même enthousiasme anime les cœurs. Chez les Mannoo, cet événement se vivra en famille. «On s’estime vraiment chanceux d’habiter ici, à Sainte-Croix, d’une part parce qu’on bénéficie de la protection du bienheureux Père Laval, mais aussi parce que le fait de résider à proximité du caveau nous permet de vivre des choses aussi fortes que la visite du pape», nous confie Edwige qui habite dans la localité depuis presque 60 ans : «Comme j’habite dans un endroit privilégié où le pape passera, je vais accueillir, ce jour-là, des proches qui viennent de Pointe-aux-Canonniers notamment. Je sais que ce ne sera pas évident de le voir à Marie-Reine-De-La-Paix ou dans d’autres lieux où il va se rendre. Et dire que je n’aurai qu’à marcher quelques pas pour au moins l’entrevoir. Je suis contente et j’attends ce jour avec impatience.»

 

Un peu plus loin, c’est Cyril Alexandrine qui se prépare pour vivre, dit-il, une magnifique expérience. Et pour ce «jour spécial», il pense déployer les grands moyens : «Je vais accrocher une banderole et des oriflammes parce que ce n’est pas tous les jours que le pape passe par chez nous.» Lui aussi ouvrira toute grande ses portes pour partager ce moment avec d’autres membres de sa famille : «Mon fils qui habite Camp Marcelin sera ici pour ne pas rater le passage du pape.» Lui, comme bon nombre de ses voisins seront aux premières loges de cet événement que beaucoup se préparent à vivre dans la ferveur, que ce soit à Marie-Reine-De-La Paix, (pour la messe), à la cathédrale Saint-Louis où un grand écran sera installé (pour les retransmissions) ou tout simplement devant leur petit écran pour ne rien rater de cette visite décrite déjà comme historique.

 


 

Un bienheureux missionnaire

 

Jacques Désiré Laval est né en Normandie, le 18 septembre 1803. Issu d’une famille de huit enfants, il était médecin, avant de devenir séminariste en 1839. Il arrive à Maurice en 1841 à l’âge de 38 ans. Entièrement dévoué à sa vie de prière, il apprend le catéchisme aux esclaves affranchis, étant lentement accepté par tous. Il meurt le 9 septembre 1864. Le Père Jacques-Désiré Laval fut béatifié par le pape Jean-Paul II le 29 avril 1979, en la basilique Saint-Pierre de Rome. Ce fut la première béatification de Jean-Paul II qui plaça son pontificat sous la protection de cet humble missionnaire. Le pape invita les chrétiens du monde entier à le prendre pour modèle.

 


 

Infos pratiques

 

- Le pèlerinage aura exceptionnellement lieu cette année les 7 et 8 septembre 2019. Le caveau sera fermé le 8 septembre à 1h30 du matin pour être rouvert à 5h30 du matin et cela jusqu’à 19 heures (après la dernière messe), afin que les lieux soient sécurisés. À partir de ce moment, les alentours du caveau seront interdits au public.

 

- Le 7 septembre - 5h30 du matin : ouverture du caveau. Messes : 17h30 à l’église, 20 heures - messe télévisée, présidée par le cardinal E. Piat à l’extérieur et 22h30 - messe à l’extérieur. Écoute & confession : 16h30 à minuit - confession. 16 heures à minuit : espace «d’écoute et de compassion» à côté de l’église par le Renouveau Charismatique. Animation Spirituelle : 16h30 à 00h30 par le Renouveau Charismatique à côté du caveau. 18h45 à 1 heures : animation par la Communauté Fiat à l’intérieur de l’église. 1 heure (matin du 8 septembre) : fermeture du caveau, de l’église et des alentours.

 

- Le 8 septembre - Messes : 6 heures ; 8 heures ; 10 heures (Radio diffusée), 12 heures ; 14 heures & dernière messe 16 heures. Confession : 8 heures à 15h30. ONG – Service d’écoute. 8 heures à 16h30 présence des ONG (Chrysalide, Befrienders, Centre d’accueil de Terre-Rouge, Caritas, Groupe A de Cassis). 18 heures : fermeture du caveau, de l’église et des alentours. Ces derniers seront aussi fermés au public depuis le soir du 8 septembre et réouverts le 10 septembre à 5h30.

 


 

N’oubliez pas «Li touzour la»

 

Une occasion d’en savoir plus sur lui. Bref, les représentations du spectacle Père Laval, Li touzour la battent leur plein en ce moment, et ce jusqu’au 14 septembre, à l’église Saint-François Xavier, à Port-Louis. Jeudi dernier, le 29 août, s’est même tenue une représentation où le du cardinal Maurice E. Piat était présent. Un spectacle écrit et mis en scène par Daniel Facérias, avec pas moins de 40 figurants et comédiens qui nous racontent l’histoire du Père Laval. Une initiative de la Diaconie de la Beauté et le collectif Zenfants Père Laval, dans le cadre de la visite du pape le 9 septembre. Billets en vente et horaires disponibles dans le Rézô Otayô (Tel : 466 9999) à Rs 200 et Rs 100 (enfants de 3 à 12 ans).