• Forme : 20 minutes de sport à intégrer à la routine familiale
  • Distripharm Ltd, un magasin qui promeut le bien-être de tous
  • Political Financing Bill : l’impasse
  • Laura Béatrice Louis et son monde de fantaisie
  • Harold Leve Hang : Adieux émouvants à un King
  • Chute fatale à la montagne du Chat et de la Souris : Joseph On, la fin tragique d’un amoureux de l’effort vert
  • Leshav Beeharry meurt noyé dans un bassin | Ashiv, son frère aîné : «Il était prévu qu’il intègre l’université de Maurice en août»
  • Aboo Swaley Futta agressé mortellement | Son père : «Ils s’en sont pris à un homme sans défense et sans histoires»
  • L’ADSU sollicite Interpol après la saisie de 92,5 kg de cocaïne
  • Perry Ah-Why : White looks

Double drame à Ste-Croix : Deux frères décèdent à une semaine d’intervalle

La famille Jhugroop est anéantie. En l’espace d’une semaine, elle a perdu deux de ses membres dans des circonstances tragiques. Pour Marie-Louise et Sylvio, ce choc est dur à encaisser. Car, après avoir enterré leur fils Jean-Stéphane Jhugroop, 33 ans, le samedi 1er juin, ils devaient en perdre un deuxième, Jean-Noël Jhugroop, âgé de 43 ans, à peine huit jours plus tard. Il ne leur reste aujourd’hui plus que trois enfants : un fils et deux filles.

 

Le vendredi 31 mai, Jean-Stéphane Jhugroop devait être emporté par la maladie. D’après son entourage, le trentenaire a succombé à une crise d’asthme. Et, à peine une semaine plus tard, Jean-Noël Jhugroop devait perdre la vie à son tour. D’après les recoupements de la police, ce dernier aurait brisé des panneaux de vitres après une dispute avec son père. Et l’autopsie a attribué son décès à une exsanguination.

 

Sollicités, les membres de la famille Jhugroop indiquent qu’aucune dispute n’est survenue entre père et fils ce jour-là. «Ils s’étaient toujours bien entendus. Jean-Noël etson père étaient très proches ; il s’était toujours bien occupé de notre père», dit Joelle, la sœur de la victime. Il semblerait que Jean-Noël Jhugroop avait des problèmes de santé et suivait un traitement à l’hôpital psychiatrique Brown-Sequard. «Ce jour-là, il a fait une crise et s’était agrippé à mon père. Il s’agit juste d’un accident», dit-elle. Cependant, encore bouleversée par ce double drame, la famille Jhugroop n’a pas souhaité s’attarder sur les circonstances du drame.