• Législatives 2019 : Candidats de nouveaux petits partis, ils font leur baptême du feu
  • Yousouf Elahee : et s’il était…
  • Haltérophilie : Maurice organisera les Championnats d’Afrique de 2020
  • A_Rad Creations ou la mode autrement
  • Anou Protez Nou Bann Zil… du Nord
  • Louis Joseph Emilie identifié quatre jours après son accident : les interrogations persistantes de sa famille
  • Kick-Boxing - Championnats du monde seniors low kick : À la recherche d’une couronne mondiale
  • Keycie, 4 ans, agressée à la hache et au couteau par son oncle | La mère de la fillette entre choc, angoisse et incompréhension
  • Le père Moctee condamné à trois ans de prison pour abus sexuel sur mineur | Les parents de la victime : «Difficile de pardonner et d’oublier»
  • Miss Mauritius 2019 : Quand Angélique Sanson se dévoile

Tentative de trafic de drogue via Rodrigues : deux mules et un présumé commanditaire face à la justice mauricienne

Patrick Lagaillarde, Nicolas Rawchand et Teosand Perle ont été arrêtés pour importation d’héroïne à Rodrigues.

Ils ont tenté le tout pour le tout afin de mener à bien leur sale besogne. Mais c’était sans compter le flair des enquêteurs de la brigade antidrogue. C’est ainsi que trois Mauriciens – Louis Patrick Lagaillarde, Nicolas Rawchand et Teosand Perle – ont été appréhendés à Rodrigues dans le cadre d’une importante saisie d’héroïne. Ils devraient être rapatriés à Maurice pour la suite de l’enquête. Récit…

Des mules qui arrivent à Maurice l’intestin rempli de cocaïne, on en a tristement l’habitude. Mais quand cela se passe à Rodrigues, une réaction choquée est permise. C’est pourtant ce qui est arrivé le samedi 28 septembre à l’aéroport de Plaine-Corail où deux Mauriciens ont débarqué avec 145 grammes d’héroïne dans leur estomac. Ils devaient livrer la marchandise à un certain Bawa, de son vrai nom Teosand Perle, le commanditaire. Arrêtés, les trois hommes devraient être rapatriés à Maurice pour la suite de l’enquête, menée par l’ADSU et pour faire face à la justice. Le tribunal de Port-Mathurin, où les trois suspects ont comparu sous une accusation provisoire, devrait transmettre le dossier au tribunal de Port-Louis qui prendra le relais.

 

Mais que s’est-il exactement passé en ce samedi 28 septembre ? Ce jour-là, Louis Patrick Lagaillarde, un maçon de 39 ans originaire de Bambous, et Nicolas Rawchand, un helper de 34 ans habitant Bois-Marchand, débarquent à Rodrigues à bord du vol UU 751, en provenance de l’île de la Réunion. Quelques jours plus tôt, le mercredi 25 septembre, les deux hommes avaient quitté Maurice pour se rendre à l’île sœur. De là, ils avaient pris un vol pour Madagascar, où ils ont récupéré la marchandise et l’ont ingurgitée. Ils sont ensuite rentrés à l’île de la Réunion et ont enfin mis le cap sur Rodrigues, où ils avaient prévu de purger les boulettes de drogue pour les remettre au dénommé Bawa.

 

Toutefois, ayant eu vent qu’une transaction douteuse allait avoir lieu, les enquêteurs de la brigade antidrogue les ont interpellés à leur descente d’avion lors d’un exercice de profiling. Soumis à un feu roulant de questions, ils ont fini par cracher le morceau en expliquant aux enquêteurs avec moult détails le modus operandi. Admis à l’hôpital Queen Elizabeth le même jour, ils y ont purgé en totalité de 15 boulettes d’héroïne chacun.

 

Le lendemain, le suspect Bawa a été appréhendé à l’aéroport de Plaine Corail alors qu’il était sur le point de rentrer à Maurice, ayant eu vent de l’arrestation des deux mules. Il a été positivement identifié par Patrick Lagaillarde. Cet éleveur de porcs âgé de 45 ans et habitant Bois-Marchand n’est pas inconnu des forces de l’ordre. Il a déjà été appréhendé pour trafic de drogue et possession de cannabis dans le passé. Il est soupçonné d’alimenter un réseau de drogue dans sa localité.

 

Une perquisition a eu lieu au domicile des trois suspects, à Maurice, mais rien de compromettant n’y a été trouvé. Une accusation provisoire d’importation de drogue pèse sur eux. Et ils risquent d’avoir du mal à se sortir du pétrin dans lequel ils se sont mis.