• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

Comment gérer les bobos liés au mauvais temps…

Le Dr Yusuf Rassool nous dit tout sur ces pathologies.

Avec le temps tantôt pluvieux, tantôt humide ou encore les températures trop chaudes, dame nature nous en fait voir de toutes les couleurs ces dernières semaines. L’île est arrosée fréquemment par des pluies qui remplissent non seulement nos réservoirs mais font aussi surgir des problèmes de santé. Le Dr Yusuf Rassool, médecin généraliste, nous dit tout sur les pathologies qui prédominent en cette période et les précautions à prendre.

Gastro-entérite

 

Elle est souvent causée par des infections virales et touche les personnes de tout âge, même si les enfants et les personnes âgées sont les plus à risque. Cette infection du système digestif se manifeste par les symptômes suivants : perte d’appétit, nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée, déshydratation, entre autres. «Ce sont les signes avant-coureurs mais chez l’enfant, les signes alarmants sont une baisse d’énergie ; il passe son temps à dormir et ne joue pas, en plus des pleurs avec une absence de larmes», explique le Dr Yusuf Rassool.

 

Les précautions : «Si une personne est atteinte de gastro-entérite, il est important pour elle de bien s’hydrater. Une déshydratation sévère peut causer un coma ou un décès.» Il est donc recommandé de boire beaucoup d’eau qui soit au préalablement bouillie. «Il est important de noter qu’une eau bouillie doit être consommée dans les 12 heures qui suivent car au-delà de ce délai, il faut rebouillir l’eau une nouvelle fois. Le sérum est aussi le meilleur allié dans ces cas et il est adapté à tous mais vous pouvez aussi prendre des jus clairs tels que ceux de pomme, de raisin, de poire et de carotte», avance le médecin généraliste.

 

Il conseille aussi de ne pas manger les légumes et fruits abîmés par la pluie, des aliments gras et épicés, les fritures, les produits laitiers, la caféine, les boissons alcoolisées et de consommer des repas légers. Il faut également bien se laver les mains régulièrement et en faire autant avant de manger ou de préparer à manger. De plus, le Dr Rassool précise qu’il ne faut pas avoir recours aux ralentisseurs de transit car ils bloquent la diarrhée et les bactéries à l’intérieur de l’intestin, et empêchent ainsi à notre corps de rejeter ce qui est néfaste pour son bon fonctionnement.

 

Conjonctivite

 

«Après les grosses averses et durant la période estivale, la conjonctivite virale est plus omniprésente que celle d’origine bactérienne. Elle se manifeste principalement par des écoulements purulents au niveau des yeux, un gonflement des paupières, des yeux rougis, la sensation d’un corps étranger dans l’œil, les paupières collées au réveil», souligne le Dr Rassool.

 

Les précautions : pour prévenir toute contamination, la personne atteinte de conjonctivite doit éviter de partager sa serviette en plus de changer celle-ci quotidiennement. Il faut aussi éviter de se frotter les yeux et les rincer plutôt à l’eau ou avec du thé tiède. «Cette recette de grand-mère est efficace car le thé est un bon désinfectant mais vous pouvez aussi utiliser les désinfectants pharmaceutiques. Il est aussi conseillé d’éviter l’exposition aux écrans de portable, d’ordinateur ou de télévision.» Le médecin estime, par ailleurs, que comme c’est une maladie contagieuse, les enfants qui en sont atteints ne doivent pas se rendre à l’école ou à la garderie pour éviter tout risque de propagation jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Mais s’il n’y a aucune amélioration après deux à trois jours, il est impératif de consulter un médecin ou un ophtalmologue.

 

Gare à la prolifération des moustiques

 

La stagnation de l’eau, occasionnée par les grosses averses, est le principal vecteur de la prolifération des moustiques qui peuvent, à leur tour, propager plusieurs maladies telles que la dengue, le chikungunya et la malaria. Il est recommandé de prendre les précautions qui s’imposent afin d’éviter la prolifération de ces insectes et les maladies qui y sont liées.

 

Les précautions : «Avant tout, il est important d’évacuer toute accumulation d’eau pour que les moustiques ne puissent pas avoir d’endroits pour se reproduire. Il faut empêcher les enfants de jouer dans les flaques d’eau mais les parents doivent aussi veiller à ce que leur progéniture soit bien vaccinée contre les maladies propagées par les moustiques. Je vous encourage aussi à utiliser des produits anti-moustiques régulièrement tout en évitant d’en mettre sur le visage et de mettre des vêtements couvrant les jambes et les bras», souligne le Dr Yusuf Rassool.

 

Donc, pour éviter d’attraper des maladies liées au mauvais temps, prenez vos précautions !

 


 

Bio express

 

Le Dr Yusuf Ali Rassool détient un MBBS du SSR Medical College où il a étudié la médecine pendant cinq ans. Il poursuit actuellement ses études à l’Open University et à l’Imperial College of London pour obtenir un Master en santé publique. Il exerce depuis trois ans comme médecin généraliste dans ses cabinets à la rue Desforges, Port-Louis, et à Quatre-Bornes. Il reçoit ses patients tous les jours, incluant les jours fériés, et est joignable sur le 5250 7866 pour tout rendez-vous et toute visite médicale à domicile.