• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

Luigi’s Mansion 3 : fantômes en fête

Le frère de Super Mario entre en action ! Le troisième volet de Luigi’s Mansion, qui voit toujours le frérot Luigi explorer un bâtiment hanté par des ectoplasmes qu’il faudra capturer à la Ghostbusters, nous vient depuis peu sur la Switch. Un programme festif, amusant et surtout très soigné sur bien des points.

 

Dans ce volet, nous prenons place dans un curieux hôtel qui recèle plein de salles secrètes et de trouvailles plutôt surprenantes. Voici que Luigi est invité dans ce resort pour découvrir qu’il devra faire face à un vieil ennemi et à plein d’autres.

 

Et heureusement, il est bien armé notre frère de plombier dans ce Luigi’s Mansion qui ne déroge pas à la règle : il s’agit toujours d’explorer plusieurs salles pour résoudre des puzzles souvent très ingénieux et pour se bagarrer avec des fantômes. Sans oublier des boss – parfois retors – qui détiennent la clé du prochain niveau, 16 au total dans ce cas-ci.

 

Revoilà le petit chien fantôme qui va vous aider avec le plein d’aptitudes dans ce troisième opus. Parmi les nouveautés, on notera donc le fait que vous pourrez écraser violemment et à répétition les fantômes sur le sol pour les affaiblir avec encore plus d’efficacité. L’autre grande nouveauté dans le gameplay est l’ajout de Gooigi, en somme une version en «gelée» du personnage. Du coup, le Level Design est poussé encore plus loin, puisque ce double peut entrer dans des endroits inaccessibles, et les puzzles sont pensés avec ce personnage de double en tête. Sinon, dès qu’il entre en scène, un second joueur peut prendre le contrôle de Gooigi jusqu’à la fin de l’aventure.

 

Aussi pour le multijoueur, il existe différents modes, que ce soit en PvP ou Co-op : Scarescraper, où des joueurs doivent venir à bout de fantômes sur 25 niveaux ; ScreamPark, où une équipe de Luigi doit affronter une équipe de Gooigi ; et des modes où il faudra collecter des pièces sur l’eau ou même sécuriser des boulets de canons.

 

On terminera ce beau tableau par la note technique, le jeu restant dans les normes des deux autres, avec tout plein d’effets de lumière bien gérés et souvent des couleurs pétaradantes et des effets… du plus bel effet. Du tout bon de ce côté-là, à l’image d’un jeu fun, bien soigné, qui nous demandera souvent de vous casser la tête de façon positive.

 

Bref, encore un énième jeu top sur la Switch !