• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

PS5 : en attendant 2020

La prochaine console de Sony s’est davantage dévoilée durant la semaine écoulée – pas physiquement néanmoins –, avec moult détails et l’annonce d’une sortie probable vers la fin de l’année prochaine.

Ça s’appellera… La PS5. C’est donc officiel, après la PS4, place à la PS5 (bien logique tout ça en fin de compte). 

 

Ça sort le… Pas de date précise ! Mais du côté de Sony, on avance que ce sera pendant la holiday season, à la fin de 2020, donc entre octobre et décembre. Par contre, pas de fourchette de prix pour l’instant, même s’il y a fort à parier qu’on aura droit à quelque chose de beaucoup plus cher que la PS4, vu la puissance et les nouvelles options de l’appareil. 

 

Du physique et du streaming. Si plusieurs experts tablaient sur de prochaines consoles qui seraient essentiellement dédiées aux jeux dématérialisés, la PS5 aura définitivement un lecteur Blu-ray 4K, où vous pourrez aussi lire vos films dans ce format.

 

Ray Tracing et autres. Bien sûr, les consoles next gen doivent être dotées des dernières options graphiques, que ce soit pour Sony ou Microsoft, qui auront chacun un processeur AMD à huit cœurs pour leur prochaine console. L’un des gros procédés graphiques pour les jeux à venir sera le Ray Tracing qui calcule l’éclairage en temps réel sur chaque objet présent dans le décor, pour un effet photoréaliste convaincant. Et quand on sait que ce procédé sera calculé directement avec la Graphics Processing Unit de la machine, on ne peut qu’espérer le meilleur pour des jeux techniquement très optimisés. L’audio aussi ne devrait pas être en reste, avec une expérience immersive en 3D, probablement avec les supports des systèmes Dolby Atmos et DTS X.

 

8K. Regard vers le futur. Si en ce moment, les téléviseurs 4K ont la cote, Sony, comme Microsoft avec sa Project Scarlett, pensent déjà à la résolution en 8K car leurs nouvelles consoles seront compatibles 8K. D’ici 2020, on verra donc si les télés 8K entreront de plain-pied dans les foyers, avec les consoles de jeux qui vont avec.

 

Rétrocompatibilité. Bonne nouvelle ! Vous n’aurez pas à jeter vos jeux PS4 si vous ne les avez pas encore terminés ; la PS5 introduira la rétrocompatibilité et fera donc aussi tourner les jeux PS4. En toute logique, ces jeux PS4 devraient être upscale comme avec une PS4 Pro, avec un framerate plus constant et le support de la 4K. Elle n’est pas belle la vie future chez Sony ?

 

Et la concurrence ? Évidemment, on ne peut évoquer la PS5 sans parler de sa concurrente directe : la prochaine console que prépare Microsoft avec, pour le moment, le nom de Project Scarlett. Pour l’heure, on en sait pas mal sur cette console qui s’inscrit dans les grandes lignes des technologies ludiques à venir : support jusqu’à la résolution 8K, rétrocompatibilité – même vos jeux Xbox 360 devraient y passer ! –, option Ray Tracing, entre autres. La balle est donc dans leur camp, parce que Sony semble mettre le paquet.