• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

World War Z : des morts-vivants en masse

Ils étaient plusieurs à attendre le retour de la franchise Left 4 Dead, très acclamée pour la coopération entre plusieurs joueurs dans une apocalypse zombie des plus intenses. Eh bien, n’attendez plus ! Car voici un World War Z (fortement inspiré du film avec Brad Pitt qui, lui, est librement adapté du livre) qui reprend cette même formule qui a fait ses preuves. Il y a de quoi passer un moment sympa.

 

Ainsi, quatre joueurs seront obligés de s’entraider pour s’en sortir dans une campagne de plusieurs missions remplies de zombies. Les décors vont d’une ville enneigée au métro, en passant par un port, tous rapidement pris d’assaut par une horde de plusieurs milliers de zombies, comme dans le film. Si la campagne peut se boucler vite, le fun et la coopération sont plus que jamais présents, même si ça reste très classique en fin de compte.

 

Les objectifs varient donc : du type défensif avec des tourelles de mitraillettes ou du rentre-dedans à la recherche d’un item en particulier. Justement, il y a pas mal d’items et d’armes sur toute la carte, et il faudra bien s’organiser pour en tirer le maximum. Sinon, il y a toujours le système de classes, très classique aussi, avec artilleurs, guérisseurs, spécialiste de l’arme blanche, avec tout ce que ça implique comme upgrades. Et si après la campagne, vous voulez du player vs player, vous pourrez faire un bon deathmatch ou un King of the Hill, avec la particularité que vous allez devoir vous bagarrer pendant que des hordes de zombies vous assaillent.

 

De quoi s’amuser un bon petit moment, en attendant un prochain Left 4 Dead.