• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

World War Z : des morts-vivants en masse

Ils étaient plusieurs à attendre le retour de la franchise Left 4 Dead, très acclamée pour la coopération entre plusieurs joueurs dans une apocalypse zombie des plus intenses. Eh bien, n’attendez plus ! Car voici un World War Z (fortement inspiré du film avec Brad Pitt qui, lui, est librement adapté du livre) qui reprend cette même formule qui a fait ses preuves. Il y a de quoi passer un moment sympa.

 

Ainsi, quatre joueurs seront obligés de s’entraider pour s’en sortir dans une campagne de plusieurs missions remplies de zombies. Les décors vont d’une ville enneigée au métro, en passant par un port, tous rapidement pris d’assaut par une horde de plusieurs milliers de zombies, comme dans le film. Si la campagne peut se boucler vite, le fun et la coopération sont plus que jamais présents, même si ça reste très classique en fin de compte.

 

Les objectifs varient donc : du type défensif avec des tourelles de mitraillettes ou du rentre-dedans à la recherche d’un item en particulier. Justement, il y a pas mal d’items et d’armes sur toute la carte, et il faudra bien s’organiser pour en tirer le maximum. Sinon, il y a toujours le système de classes, très classique aussi, avec artilleurs, guérisseurs, spécialiste de l’arme blanche, avec tout ce que ça implique comme upgrades. Et si après la campagne, vous voulez du player vs player, vous pourrez faire un bon deathmatch ou un King of the Hill, avec la particularité que vous allez devoir vous bagarrer pendant que des hordes de zombies vous assaillent.

 

De quoi s’amuser un bon petit moment, en attendant un prochain Left 4 Dead.