• Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États
  • Ce bouquet de la Jummah Mosque qui a marqué le saint-père
  • Pour que notre diversité culturelle ne meure jamais
  • Le pape François, fan du flan au coco

Football Local : Ciel gris sur la MFA

L’équipe Flacq Espoirs a été exclue du tournoi inter-régions pour avoir protesté.

Les  inter-régions  2019 font parler d’elles pour diverses raisons. L’absence de licences, la présence d’Henrietta Tropics et l’exclusion des Northern Rovers sont autant de raisons qui font de ce tournoile « talk of the town ».

Ça gronde. Le ciel ne semble pas s’éclaircir au-dessus de la Mauritius Football Association (MFA) avec une nouvelle affaire qui vient agiter encore plus le football mauricien. Tout a débuté avant le…. début du match opposant Flacq Espoirs vs Henrietta Tropic comptant pour la première journée des play-offs des inter-régions, dimanche 12 mai, sur le terrain de la MFA à Trianon. Ce tournoi regroupe tous les représentants de chaque régional affilié où deux équipes obtiendront le droit d’accéder en National Division Two pour la prochaine saison.

 

Le match en question n’a finalement pas eu lieu, en raison d’une protestation du champion de la région de Flacq, car les joueurs de l’équipe adverse n’auraient pas de licences en leur possession. Tout cela a été diffusé en Facebook Live où on voit les officiels prendre bonne note des récriminations de Flacq Espoirs pour les inclure dans le rapport du match.

 

Le lendemain à la mi-journée,  les dirigeants de l’équipe flacquoise reçoivent une correspondance de la MFA avec la signature du Deputy General Secretary, Nazir Bhowud, pour les informer que le club a été sanctionné d’une amende de Rs 30  000 pour avoir refusé de disputer un match. De plus, l’équipe Henrietta Tropic est déclarée vainqueur de cette joute sur tapis vert. Les dirigeants concernés avaient jusqu’au vendredi 17 mai pour payer cette amende, sinon l’équipe de Flacq Espoirs seraient exclue du tournoi inter-régional.

 

«C’est clairement de l’injustice, car nous avons protesté contre le manque de licences de l’équipe adverse et en retour c’est nous qui sommes sanctionnés. Nos licences ont été allouées depuis novembre de l’année dernière, alors que les joueurs d’Henrietta Tropic n’avaient aucune licence en leur possession dimanche. Ils étaient prêts à jouer avec leurs passeports ou cartes d’identité. Nous n’avons pas accepté, et nous ne comptons pas rester les bras croisés», s’indignaient les dirigeants de Flacq Espoirs.

 

Intervenant sur une radio privée durant la semaine, le président de la MFA, Samir Sobha, a argué que c’est pour une raison technique que certains clubs et joueurs n’ont pas de licences. «Nous avons un appareil pour produire des licences, et qui a été fourni par la FIFA. Cet appareil, qui tombe souvent en panne, a été endommagé par la foudre en début d’année», affirme-t-il. 

 

Henrietta Tropic, une présence qui dérange

 

L’équipe Flacq Espoirs n’a pas payé l’amende que lui a infligée la MFA, et l’a fait savoir à l’instance concernée, vendredi après-midi. Cela aura pour conséquence que ce club ne pourra pas participer à cette compétition de football. Les dirigeants explorent les possibilités légales pour contester cette sanction.

 

Cette équipe vacoassienne située dans les hauts des Sept-Cascades aurait pu être un champion régional comme les autres si elle n’avait été ressuscitée dans des conditions qui laissent perplexes et a comme membre nul autre que le président de la MFA, Samir Sobha. Plusieurs interlocuteurs qui nous ont parlé, durant la semaine, dans le sillage de cette nouvelle affaire, reviennent sans cesse sur la présence de l’homme fort du football mauricien au sein d’Henrietta Tropic. Ils soupçonnent une stratégie bien élaborée pour favoriser cette équipe, et préparer le terrain en marge de prochaines élections de la MFA. Et voilà que la participation de ce club dans l’inter-régional est même contestée en Cour.

 

Henrietta Tropic Football Club, selon des documents qui circulent, a perdu son affiliation «has been cancelled and struck off» auprès du Registrar of Association en novembre 2016. Cette instance a, d’ailleurs, émis une correspondance en date du 25 février 2019 pour confirmer cette information. Cependant, un autre document émanant du Registrar of Association daté du 31 janvier 2019 souligne que Henrietta Tropic Football Club «has been registered under the provisions of Registration of Association Act ».

 

Dans la foulée, le club participe librement au championnat régional de première division de Vacoas/Phoenix et se balade avec des scores fleuves (13-0, 12-0) et est sacrée championne. Il est bon de faire ressortir que tous les matchs de ce régional ont été disputés sur le terrain synthétique de la MFA à Trianon. Henrietta Tropic est donc qualifié pour participer aux inter-régions et se présente comme un des favoris pour obtenir la promotion en D2. Cela risque d’être une première mondiale, de voir un «nouveau club» obtenir deux promotions en l’espace de…5 mois.

 

Samir Sobha était durant plusieurs années dirigeant du Cercle de Joachim, que certains qualifient comme son «bébé». Depuis quelques mois, il a cédé les droits du club au français Rémy Mabillon, patron de la société Necker Gestion Privée, et devient l’unique club de football mauricien à évoluer en mode professionnel. Depuis ça, Samir Sobha a atterri à Henrietta Tropic où il est simple membre et selon nos renseignements serait aussi membre au sein du Cercle de Joachim (Super League).

Northern Rovers conteste sa non-participation

 

Coïncidence ou pas, plusieurs joueurs qui ont porté les couleurs du Cercle de Joachim dans un passé pas très lointain, à l’instar de Gregory Nany, Brendon Citorah, ou encore Jeremy Laretiff, ont intégré l’effectif d’Henrietta Tropic, qui de plus dispose de joueurs étrangers avec le statut de footballeur professionnel. «Est-ce que Henrietta Tropic avait le droit de recruter des joueurs étrangers alors que le marché des transferts international a fermé le 18 janvier et le club a obtenu son registration le 31 janvier ?», s’interroge-t-on dans le milieu concerné. Il nous revient qu’une injonction a été déposée en Cour pour contester la participation de cette équipe dans le tournoi inter-régions.

 

Une affaire qui cache une affaire. Décidément cette compétition d’inter-régions de la MFA fait couler beaucoup d’encre et suscite des commentaires. Si les matchs ont débuté le week-end dernier avec les représentants de chaque régional, l’un d’eux a été laissé sur la touche. Il s’agit de l’équipe Northern Rovers (qui existe depuis de 65 ans), nouveau champion de Pamplemousses. D’ailleurs, le nom de cette équipe a été omis lors de l’exercice de tirage au sort pour composer les poules. Il en ressort que cette non-participation est due à un litige existant au sein du régional de Pamplemousses. C’est pourquoi l’équipe de Northern Rovers a saisi la justice.

 

Arvind Bhojun, membre de Northern Rovers, confirme cette information et explique les motifs de cette démarche. «Nous nous sentons lésés car nous avons été sacrés champions de Pamplemousses mais nous ne pouvons pas participer à l’inter-régional sans qu’on reçoive une explication pourquoi on nous a évincé de ce tournoi national. L’affaire a été portée devant la justice car nous craignons fort que la MFA traîne notre plainte en longueur pour la jeter aux oubliettes. Nous laissons le soin à nos institutions judiciaires de faire leur travail », souligne notre interlocuteur.

 

Pour rappel, la compétition d’inter-région se déroule en deux poules ou le premier de chaque poule est promu en National Division Two. Dans le groupe A, on retrouve, Roche Bois Dauphin, Camp Thorel Middlesbrough, Olympique Souillac Bolton, Plaisance Peacock, ASP St-Michel et Grand Rivière Noire FC. L’autre poule est composée d’Henrietta Tropic, Flacq Espoirs, Rose-Belle Rovers, Mangalkhan SC et Quatre-Bornes Swansea. Le tirage au sort pour départager les équipes a eu lieu le samedi….loin du regard de la presse, et dont l’exercice suscite bien des commentaires et qui auraient favorisé deux équipes proches du pouvoir.

 


 

Allégations de match truqué : Silence radio !

 

La vitesse d’exécution de la MFA est très variable. Si elle peut agir très vite pour faire tomber des sanctions, elle peut aussi faire traîner les choses. Comme dans l’affaire des allégations pour faire perdre un match de la National Division One contre la somme de Rs1, 000 par joueur. Cela concernant le match Entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers vs GRSE Wanderers. Deux mois après les révélations de nos confrères l’express et Sunday Times, toujours aucune décision ou sanction n’a été prise.

 

L’équipe Upper Vale Starlight SC avait déposé une plainte auprès de la MFA qui a référé le dossier à son Tribunal d’arbitrage présidé par Me Denis Vellien. Suite à des interrogations soulevées par l’homme de loi des plaignants, Me Shakeel Mohamed, le président du tribunal devait conclure que c’est le Disciplinary Committee de la MFA, que préside Me Dev Erriah, qui est plus apte à examiner cette plainte. Un mois après c’est silence radio du côté de Trianon.

 

L’arrangement financier concernait le match Entente Boulet Rouge Riche Mare Rovers vs GRSE Wanderers dans le but de garantir à cette équipe sa promotion en Super League. Ce match n’avait aucun enjeu pour l’équipe de l’Est, car, depuis la 12e journée, elle était sûre et certaine d’être championne, mais les trois points étaient plus importants pour les «Rastas» car Upper Vale Starlight SC était en position de lui ravir la deuxième place, synonyme de montée. L’Entente Boulet Boulet Riche Mare Rovers se fait mener au score... 5-0 en première mi-temps avec un positionnement des joueurs qui laisse plus d’un perplexe avant de s’incliner 5-3.