• Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»
  • Maha Shivaratree : sur les traces du dieu Shiva
  • Nouvelle saison chez les Rouges !
  • Raj Callychurn : SAJ Story
  • Pistes cyclables à Maurice : Le salut des vélos
  • Michael Chelvan : la passion gravée dans le bois et… d’autres matières
  • Agressée par son aîné, Unrowtee Callikan succombe à ses blessures | Toolsee, le frère de la victime : «Elle vivait un enfer avec son fils toxicomane»

Tennis de table : en attendant le grand jour

Ruqayyah Kinoo peaufine sa préparation à Maurice.

La préparation est en bonne voie. C’est en mars prochain que Maurice participera aux Championnats du monde de tennis de table par équipes aux côtés d’une vingtaine de pays. Cette compétition se tiendra du 20 au 29 mars en Corée du Sud dans la ville de Busan et notre île sera représentée par le trio Ruqayyah Kinoo, Prathna Jalim et Oumi Hossenally. Elles ont obtenu leur qualification lors des derniers Jeux africains au Maroc en août dernier grâce à une 5e place au classement par équipe. C’est une préparation séparée qui a lieu en ce moment pour nos pongistes.

 

Seule Ruqayyah Kinoo est au pays en ce moment et elle s’entraîne sous la direction du DTN Cedric Rouleau, alors que les deux autres Mauriciennes sont en France et peaufinent leur préparation avec leurs clubs respectifs. Les choses sérieuses ont repris pour la première nommée avec des séances d’entraînement presque tous les jours depuis cette semaine.

 

Ruqayyah Kinoo devait nous confier qu’elle est satisfaite de sa préparation et ne néglige aucun détail pour être fin prête pour le grand jour. Un sacrifice qui nécessite environ3 heures d'entraînement par jour. «C’est un grand honneur pour moi de pouvoir aller représenter mon pays dans un championnat du monde. C’est aussi une occasion en or pour moi de voir en action des champions de divers pays afin de pouvoir apprendre de leur expérience. Mais je sais que c’est d’abord une compétition. Donc je me prépare physiquement et techniquement afin de faire une bonne prestation», dit la Portlouisienne.

 

Celle-ci s’attend à une forte opposition dans quelques semaines en Corée du Sud. L’objectif est d’acquérir de l’expérience pour elle et ses partenaires mais aussi de grignoter des points pour pouvoir améliorer le rang de Maurice au classement mondial. Actuellement notre pays est classé à la 48e place et sera probablement placé en 2e division lors de ces championnats aux côtés des pays tels que la France. Dans le tableau féminin par équipes c’est la Chine qui fait figure de grande favorite. En 12 participations à ces Championnats du monde depuis 1990 elle a raflé… 11 fois le titre de championne.

 

Pour ce déplacement, le ministère de l’Automonisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs va décaisser la somme de Rs 426 000. Les pongistes, qui seront accompagnées du DTN, quittent le pays le 20 mars prochain. A noter que le tennis de table mauricien aura d’autres gros rendez-vous cette année après l’aventure coréenne, avec notamment les Championnats d’Afrique cadets et juniors, que Madagascar abritera en avril prochain, et une participation aux prochains Jeux Olympiques.

 


 

La raquette de la paix

 

Le sport unit les peuples. L’Association coréenne de tennis de table (KTTA) a déclaré avoir invité la Corée Nord par l’intermédiaire de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF). La KTTA a également proposé de former une équipe conjointe coréenne au cas où Pyongyang déciderait d’envoyer ses athlètes à Busan.

 

Depuis 2018, plusieurs initiatives ont été enclenchées pour que les deux Corées s’unissent dans des compétitions sportives. Une entente coréenne avait remporté la médaille de bronze lors des Championnats du monde de tennis de table par équipes à Halmstad, en Suède. Deux mois plus tard, la Corée du Nord a envoyé 16 joueurs à l’Open de Corée à Daejeon, à 160 kilomètres au sud de Séoul, où l’équipe mixte de doubles formée par Jang Woo-jin (Sud) et Cha Hyo-sim (Nord) a remporté la médaille d’or. En décembre de l’année dernière, Jang et Cha se sont retrouvés pour décrocher la médaille d’argent en double mixte à l’ITTF World Tour Grand Finals à Incheon, à 40 kilomètres à l’ouest de Séoul.