• Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre
  • 12th World Open Kyokushinkai Championships : Zakariyya Ozeer impressionné par le niveau de la compétition
  • Jessica Ah-Kee, la vie en papier peint et bien plus
  • AILES : dix ans de combat célébrés
  • Compensation, pensions et salaire minimum : Les syndicats satisfaits mais…
  • Dix ans d’Autisme Maurice : Des mères, un combat, une mission
  • 12es jeux de la CJSOI : Première prise de contact fédérations-ministère
  • À la mode d’Anna Tereshkova Lagaillard 
  • Polémique autour de «Anou Bouzé» | Kendy Mangra : «L’émission passe jeudi et Joanna Bérenger y sera»
  • Radhakrishna Sadien : «La compensation salariale de Rs 300 est insuffisante quand on la compare à l’érosion du pouvoir d’achat»

Béatrice Bijoux Bellepeau et sa «ti fler» rêvée

Des pièces sexy et fresh pour la nouvelle aventure de Béatrice.

L’entrepreneure vient avec une nouvelle idée et ça donne envie de faire souffler un vent de trendy sur la garde-robe…

Ça flotte dans l’air ! Un parfum d’été. De légèreté. Partout, des fleurs. Ici, des flamboyants. Là-bas, des bougainvillées. Des couleurs, de la joie. Du bonheur, certainement. Et dans cette euphorie des sens, l’inspiration naît. C’est dans cette positivité, cette envie d’avancer, ce besoin de magie contre les aléas de la vie, que Béatrice Bijoux Bellepeau a imaginé Ti Fler. La patronne de Busy B (spécialisée dans des vêtements pour toutes les tailles et toutes les morphologies) espère que son bouquet plaira : «Nous sommes toujours en train de tester la clientèle, de voir ce qui fonctionne.» Ces derniers mois, elle s’est accrochée à ce rêve nouveau et y a mis tous ses pétales.

 

Elle a voulu y croire, malgré les moments difficiles : les travaux du Metro sur la rue Vandermeersch, où se trouve son magasin, et une maladie qui a été suivie d’une longue convalescence : «Quand on doit se reposer, on a le temps de réfléchir, de mettre en place d’autres stratégies.» Alors, pour combler les journées qui s’étalent, elle a pensé toucher ces femmes qui sortent beaucoup, ces working girls qui aiment les happy hours, les sundowners, les soirées branchées : «Celles qui suivent de près la mode, qui s’intéressent aux tendances. Qui ont besoin d’avoir les must-have de la saison dans leur garde-robe.» La nouvelle marque de vêtements est disponible de la taille S à XL et touche les ladies de 15 ans à 55 ans.

 

Tous les modèles sont fabriqués à Maurice. Il y a du crêpe, du voile, du denim, de la dentelle. Des coupes audacieuses et seyantes. Du sexy, du trendy. Pour répondre à toutes les envies des modeuses. Dans ce parfum de nouveauté, elle n’oublie pas Busy B (voir hors-texte) qui s’est aussi fait une petite cure de beauté. Et qui s’animera de couleurs d’été et d’envies de fleurs pour les prochaines collections. Parce qu’il est, de toute façon, inutile de résister à ce parfum qui flotte dans l’air…

 


 

Busy B revival

 

Il n’y a pas que Ti Fler qui compte, Busy B est bien chouchoutée aussi. Pour relancer le tout en mode «back on track», des vidéos avec des ambassadrices de 15 à 65 ans, des shootings sympas et un défilé prévu au Hennessy Park Hotel, le vendredi 6 décembre. Mais attention, précise Béatrice Bijoux Bellepeau, il s’agit d’un Busy B qui n’oublie pas l’essentiel : «Nous habillons les rondes, nous leur offrons un cocon, un espace de conseil, où elles se sentent bien ; ça, ça ne change pas.»