• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

Blog : let’s talk about sex… avec Divya Shruti

Elle veut briser les tabous et éduquer.

Briser les tabous, éduquer, ne pas avoir peur de parler. C’est ce que Divya Shruti, 22 ans, fait depuis deux mois à travers son blog sur la sexualité, The CareFreeDiva, qu’elle a lancé sur Instagram et Facebook, des pages qui renvoient au site thecarefreediva.wordpress.com. Près de 350 internautes le suivent sur Insta et sur sa page Facebook qui accumule environ 300 likes. Toutefois, cela fait déjà trois ans que l’idée de tenir un pareil blog lui est venue en tête. «Tout est venu de conversations avec des amis, garçons et filles. J’ai remarqué que beaucoup postaient des trucs, notamment des mèmes qui étaient dégradants pour la femme, et qu’ils ne s’en rendaient même pas compte ! C’était un déclic», explique la jeune femme.

 

Dès lors, elle surfe sur le Web, lit des livres sur la sexualité, consulte des encyclopédies médicales et même des textes anciens comme le Kama-sutra. Et là, c’est la révélation ! «En plus du fait que le sexe est encore tabou à Maurice, j’ai remarqué que beaucoup de femmes ne connaissent pas leur corps, ne savent pas ce qu’est un clitoris ou le plaisir féminin. Le sexe est souvent automatique entre deux personnes. Et c’est plus ou moins directement lié à des frustrations qui peuvent même occasionner des violences», souligne-t-elle.

 

Du coup, elle lance le blog et poste une fois par semaine, sur le consentement, la masturbation, la première fois, entre autres sujets liés à la sexualité. Car Divya veut changer les choses dans le bon sens…