• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

David Anthony : Monsieur «ti pake minn»

Il a quitté son job de Business Development Manager dans une compagnie offshore pour proposer des barquettes de minn.

 Son mariage lui a donné une brillante idée. Celle de vendre des barquettes de nouilles prêtes à cuire ainsi que la sauce et les ingrédients nécessaires à la réalisation d’enn bon minn frir. Lui, c’est David Anthony, 30 ans. Cet habitant de Quatre-Bornes a officiellement lancé son produit et sa marque Bon Appétit début novembre à Winner’s Hyper, à Trianon. Aux barquettes de 300 g du départ se sont vite rajoutées celles d’un kilo à la demande des clients.

 

David Anthony a complètement changé de trajectoire professionnelle pour réaliser son projet. Auparavant, il travaillait comme Business Development Manager dans une compagnie offshore, à Ébène. L’idée de produire des minn prêtes à cuire – qui date de plusieurs années et vient de ses parents – a refait surface, dit-il, après son mariage il y a un an. «Nous sommes deux à la maison. C’est toujours un problème pour faire à manger, surtout les minn frir dont la préparation prend du temps, avec beaucoup de désordre et des restes à jeter. Il faut aussi prendre en considération le prix des ingrédients», souligne le jeune entrepreneur. Après concertation avec les membres de sa famille, il décide donc de mettre son business de minn sur pied.

 

De fil en aiguille, David Anthony finit par lancer sa marque Bon Appétit au Winner’s Hyper qu’il remercie énormément pour le coup de pouce. Avec sa barquette de 300 g, il vise principalement une petite famille d’une à trois personnes. «La barquette offre un avantage en matière de coût, de temps de préparation et de gaspillage. Elle est en vente à Rs 40 seulement», souligne David Anthony. Depuis le 22 novembre, il propose aussi des sachets d’un kilo à Rs 100, pour environ trois adultes et un enfant.

 

Le directeur de Bon Appétit précise qu’il souhaite rendre le prix de ses produits encore plus compétitif. «Je viens de commencer à faire mes minn moi-même. J’ai aussi fait le design des barquettes et le merchandising. Mon épouse Nexy et ma mère Bélida m’aident à faire le packing. Mon père Clément m’aide, lui, en allant acheter les légumes. J’ai d’autres idées pour une nouvelle entreprise. Je préfère avancer avec prudence pour m’assurer une réputation solide», souligne-t-il. On ne peut que lui souhaiter beaucoup de succès dans son business de ti pake minn.