• Jeux Olympiques 2024 : préparer les potentiels médaillés dès maintenant
  • Dr Boyzini : retour vers le passé avec «Sold Out» et son tube «Salmi»
  • Hanshini Appanah, coup d’Foodwini
  • Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États

Visite du saint-père : trois Mauriciens accompagneront le pape François

Ils sont 69. Leur rôle : suivre le déroulement du voyage et les déplacements du pape selon un programme établi par le service de presse du Vatican, en collaboration avec les services de presse – diocèse et État – des pays visités. Leur tâche : ils pourront, le temps d’un vol, avoir des échanges avec le chef de l’Église catholique et l’interpeller dans le cadre de leur travail, ce qui est courant lors de chaque voyage du saint-père. Eux, ce sont des journalistes du monde entier, dont ceux des pays qui seront visités, qui ont été sélectionnés et admis sur le vol papal pour le déplacement du saint-père au Mozambique, à Madagascar et à Maurice.

 

Parmi ceux choisis par le bureau de presse du Saint-Siège, il y a trois Mauriciens : Martine Théodore Lajoie de La Vie Catholique, Valery Kallee de la MBC et Jean-Luc Mootoosamy pour Radio One. «Je ne mesure pas encore la chance qui m’est donnée de faire partie d’un tel voyage. Je pense que je serai en mesure de le faire quand j’y serai», confie Martine Théodore Lajoie. Elle ajoute : «C’est beaucoup de stress parce qu’il y a tellement de choses à maîtriser. C’est un saut dans l’inconnu car c’est la première fois que je participe à un voyage d’État de cette envergure. Mais je suis positive. Je fais mon homework en amont. Je suis dans la presse écrite et je sais que je serai appelée à faire de l’audio ou encore des vidéos. J’ai parlé récemment à un journaliste qui a l’habitude de participer à ce genre de voyage et qui compte quelque 30 ans de service à Radio Vatican. Il m’a donné un conseil  et m’a dit : ”Respire et profite.” Je pense que je vais suivre ses conseils.»

 

Le voyage se déroulera du 3 au 10 septembre... Un moment que les trois Mauriciens vivront intensément.