• Agressé au cutter à l’école : Un ado de 14 ans se retrouve avec 20 points de suture
  • La visite papale à Maurice dans la presse internationale | Quand le monde médiatique parle du modèle de «fraternité» de notre île
  • Des jeunes lui offrent un T-shirt aux couleurs de San Lorenzo : Zoom sur l’équipe de foot préférée du souverain pontife
  • Le pape a dit…
  • Inspecteur Ricardo Hurrhungee : «C’est un honneur d’avoir veillé à la sécurité du pape»
  • Doris David : Ma belle histoire d’amour racontée au saint-père
  • Le temps d’une petite rencontre entre chefs d’États
  • Ce bouquet de la Jummah Mosque qui a marqué le saint-père
  • Pour que notre diversité culturelle ne meure jamais
  • Le pape François, fan du flan au coco

Lida O’Reilly : Fashion «Pot-Pourri» !

Elle a participé à de nombreux défilés de mode internationaux à Paris, Londres, Dubaï, en Inde et aux États-Unis… Et la semaine dernière, c’est à la Gurugram International Couture Week, en Inde, qu’elle a fait briller les tenues de sa nouvelle collection, intitulée Pot-Pourri.

«J’ai créé une collection qui me ressemble…» C’est en ces termes que la styliste Lida O’Reilly, celle qu’on ne présente plus et dont la réputation n’est plus à faire, nous parle de ses dernières créations. Dans sa voix, de la tendresse mais aussi de l’amour, des sentiments qui traduisent toute l’énergie, le sens du détail et du travail, qu’elle a investis dans cette collection qui lui est chère.

 

C’est en Inde, plus particulièrement à la Gurugram International Couture Week, qui s’est tenue du 30 mai au 2 juin, que la créatrice a dévoilé ses tenues, aériennes, modernes, résolument fashion et qui encensent la féminité. Défi relevé haut la main pour celle qui est rentrée au pays le mercredi 5 juin et qui n’a cessé, ces dernières années, de briller sur les catwalks dans des événements de haute facture. Et Pot-Pourri, sa nouvelle collection, a tenu toutes ses promesses.

 

«Cette collection est très polyvalente car je me plais à me réorganiser tout le temps. La mode est un élan pour moi et la chose commune que vous trouverez dans toutes mes créations est la coupe. Je crée mes tenues de manière à ce qu’elles complètent la silhouette de la femme et accentuent sa beauté», confie la styliste qui est rentrée de cette belle aventure la tête remplie de jolis souvenirs. «Beaucoup de mes créations sont sexy mais de manière très subtile. Il y a une chose sur laquelle je dois être honnête : je ne navigue pas en fonction des tendances. J’ai toujours été différente. Je n’ai pas de signature, la mode est ouverte pour moi. J’aime penser que mes créations sont intemporelles. Beaucoup de mes dessins sont brodés avec des fleurs faites à la main ou des fleurs en 3D, ce qui est une extension du pouvoir des fleurs.»

 

Renommée mondiale

 

Elle se dit heureuse d’avoir ouvert le défilé. «Cet événement a été une formidable opportunité d’exposer ma collection de couture et de promouvoir ma marque auprès des particuliers et journalistes de la mode à Gurugram.» Pour la créatrice, cette nouvelle parenthèse mode en Inde lui a permis de montrer une nouvelle dimension de ses créations. Celle qui est attirée par le monde de la mode depuis son plus jeune âge en a fait un mode de vie. Et aujourd’hui, la créatrice, qui jouit d’une renommée mondiale et qui compte plus de 20 ans d’expérience dans la haute couture et le prêt-à-porter, est connue pour ses robes de créatrice qui subliment la féminité.

 

En 2007, elle commence une longue collaboration avec Femina Miss India, qu’elle habille pendant plusieurs années, et est même considérée comme la «créatrice la plus en vue». Lida O’Reilly, qui a également créé des tenues pour des célébrités et des femmes d’influence comme Hillary Clinton, a, en outre, reçu en 2012 la distinction d’Officer of the Order of the Stars and Key of the Indian Ocean (OSK). Repoussant toujours ses limites, c’est à travers un style très personnalisé que Lida O’Reilly exprime une culture mauricienne modernisée.

 

Tourbillon d'émotions

 

Au cœur de ses créations : un mélange de différentes influences culturelles pour un look métissé et polyvalent. Ses dessins ont des détails exquis et elle utilise des pierres semi-précieuses et des cristaux de Swarovski, des perles, des paillettes et de la broderie, pour donner un cachet spécial et unique à sa collection.

 

Celle qui a participé à de nombreux défilés de mode internationaux à Paris, Londres, Dubaï, en Inde ou encore aux États-Unis, a désormais de beaux souvenirs créés à Gurugram : «Une collection est vraiment complètement finie quand on la présente lors d’un défilé. Donc, je ne vous cache pas la joie qui m’anime actuellement. J’ai dans le cœur comme un tourbillon d’émotions. C’est comme après un accouchement.» Motivée, elle envisage déjà d’autres aventures : «Un défilé, c’est vraiment une plateforme où je peux me comparer aux autres et lors des grands rendez-vous à l’international, je peux me juger face à de grands stylistes. Recevoir l’opinion d’une fashion press est aussi encourageant.»

 

Ce sont-là autant de raisons qui la rendent fière de sa collection Pot-Pourri…